SOS Villages d'Enfants recrute. "Les enfants ne changent pas de maison mais, nous, on se relaie"

Pour accueillir les enfants confiés par l'aide sociale à l'enfance, SOS Villages d'Enfants du Lion d'Angers recrute. L'association recherche des aides et éducateurs familiaux pour accompagner au quotidien les fratries qui vivent dans le village.

"Moi ce que j'adore, c'est les voir évoluer, grandir, faire des progrès et s'épanouir." Sophie Gourmelen est aide familiale au SOS Villages d'Enfants du Lion d'Angers. Depuis 4 ans, elle s'occupe de deux fratries en collaboration étroite avec sa collègue éducatrice. 

On se passe la main, on a un fil rouge sur la maison

Sophie Gourmelen

Aide familiale

"On est différente l'une de l'autre [...] moi, j'aime beaucoup faire des activités dehors, de la randonnée, vélo, piscine etc. Ma collègue propose autre chose, on se complète et les enfants s'y retrouvent " estime Sophie Gourmelen. 

Un quotidien (presque) comme les autres

Aujourd'hui, un des garçons Nino, est en stage de handball. Les deux plus petits sortent de la sieste et se sont mis autour de la table pour faire une partie de jeux de société. "C'est un peu une journée classique de vacances, du repos et des activités" explique Sophie Gourmelen. 

On fait des choses classiques du quotidien

Sophie Gourmelen

Aide familiale

"Ensemble on se met d'accord sur les repas qu'on veut manger, on se fait plaisir, donc ici tous les samedis soir c'est soirée crêpes," raconte l'aide familiale, le sourire aux lèvres.

Pour créer un quotidien "normal", Sophie Gourmelen et sa collègue éducatrice se relaient régulièrement. L'aide familiale est aux côtés des quatre enfants 10 à 15 jours par mois, tandis que sa collègue peut être en poste entre 21 et 35 jours. 

Les enfants ne changent pas de maison, mais nous, on se relaie

Sophie Gourmelen

Aide familiale

Sophie Gourmelen fait ce métier pour le sourire des enfants et pour "les protéger au maximum de ce qui peut se passer de négatif à l'extérieur". Elle ajoute, " je viens apporter une stabilité affective aux enfants, c'est important qu'ils aient les mêmes figures d'attachement"

 Protéger des fratries

Onze maisons familiales, réparties autour d'une esplanade centrale et d'une maison commune, SOS Villages d'Enfants, au Lion d'Angers, accueille 15 fratries, soit 49 enfants.

SOS Villages d'Enfants assure la protection et l'accompagnement des enfants lorsque leur maintien dans le milieu familial n'est plus possible ou contraire à leur intérêt. L'association souhaite accompagner les enfants sans séparer les fratries sur le long terme. 

Pour assurer ces missions et favoriser la continuité de la prise en charge, l'association a besoin de personnel, le binôme aide familiale/éducateurs est indispensable. La structure souhaite d'ailleurs recruter de nouveaux professionnels.

Une journée d'information pour recruter

Une journée d'information était organisée lundi 26 février, avec à la clé, différents postes en CDD ou CDI.

Malgré une journée pluvieuse, une quinzaine de personnes ont fait le déplacement, intéressées par les postes à pourvoir d'aides et éducateurs familiaux.

Ce binôme est vital, car il permet aux enfants d'avoir "un père ou une mère SOS" et de construire une stabilité affective sur le long terme. Dans chaque maison, il y a une fratrie, et auprès de chaque fratrie, il y a un duo éducateur/aide familiale. 

C'est un binôme qui se relait et qui amène une diversité

Morgane Sinquin

Directrice de l'association SOS Villages d'Enfants du Lion d'Angers

Morgane Sinquin est satisfaite, il y a du monde dans la pièce. Plusieurs personnes sont intéressées par les postes que propose l'association.

Un métier difficile

Pouvoir établir du lien tout en séparant la vie professionnelle de la vie personnelle, c'est ce qui a poussé Cynthia à passer les portes de cette journée d'information.

C'est un sacrifice assistante familiale à domicile

Cindy Lamoureux

Salariée de la petite enfance

Cynthia était assistante à domicile, mais "c'était trop contraignant pour mes filles qui devaient se retrouver avec d'autres enfants, explique-t-elle, il a fallu que je trouve une alternative et je suis arrivée ici". Elle souhaite devenir aide familiale et pourquoi pas, dans quelques années, évoluer vers le poste d'éducatrice familiale. 

 ► Voir le reportage de Laura Striano et Laurence Couvrand

Si la journée d'information a déjà eu lieu, pas de panique, le recrutement va durer tout au long de l'année. Car pour pouvoir rejoindre la structure, les candidats devront effectuer des périodes d'immersion dans le village, pour être sûrs que le métier est fait pour eux.

L'aide à l'enfance contre les violences physiques et psychologiques

Les villages comme celui du Lion d'Angers permettent de sortir des enfants de situations familiales difficiles, voire violentes. 

En 2022, le 119, service national d'accueil téléphonique pour l'enfance en danger, a enregistré plus de 37.000 sollicitations soit une centaine d'appels par jour. Dans son bilan statistique de 2022, le service rappelle que plus de 40.000 enfants sont concernés par une situation de danger. Les violences psychologiques sont évoquées dans plus de la moitié des cas. 

Lune Hornn avec Laura Striano

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv