• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Une gynécologue de Château-Gontier vend son cabinet pour 1 euro sur Le Bon Coin

Dans son cabinet de Château-Gontier, cette gynécologue reçoit quatre générations de patientes. / © Capture d'écran Google street view
Dans son cabinet de Château-Gontier, cette gynécologue reçoit quatre générations de patientes. / © Capture d'écran Google street view

Après 32 ans de bons et loyaux services à Château-Gontier, Bernadette Perrot, gynécologue, souhaite prendre sa retraite. Ne trouvant pas de successeur pour prendre soin de ses patientes, elle "vend" son cabinet et son matériel pour 1 euro sur Le Bon Coin.

Par Cécilia Sanchez

Après avoir travaillé trois décennies comme gynécologue à Château-Gontier en Mayenne, Bernadette Perrot part à la retraite en fin d'année 2017. Mais en un an et demi de recherche, aucun professionnel ne s'est présenté pour reprendre son cabinet et s'occuper de ses patientes. Visiblement, pas un seul médecin ne veut s'installer en Mayenne.

1 euro sur Le Bon Coin

Alors elle a changé de méthode : elle a publié son offre sur le site de petites annonces en ligne, Le Bon Coin. Désespérée à l'idée de laisser tomber ses patientes, elle a mis en vente son cabinet ainsi que tout le matériel pour 1 euro symbolique sur Internet. "Assez de la grisaille urbaine ? Vous êtes gynécologue à la recherche de grands espaces ? Situé à 40 km d'Angers environ, une patientèle créée depuis 30 ans avec passion et regroupant 4 générations de patientes recherche un nouveau gynécologue pour les écouter, les accompagner et les suivre", écrit-elle dans son annonce. "L'équipement médical est également cédé pour 1 euro symbolique.
© Capture d'écran Le Bon Coin
© Capture d'écran Le Bon Coin
Elle raconte avoir "contacté personnellement des médecins, horrifiés à l'idée de s'installer ici". "Pour certains, [la Mayenne] c'est l'équivalent de la Creuse ou de la Lozère", plaisante-t-elle. Pourtant, elle assure que s'installer à Château-Gontier a des avantages : un laboratoire à 30 minutes à Laval où peuvent être pratiquées des inséminations dans de meilleures conditions qu'à Paris et un prix de l'immobilier avantageux. Et Bernadette Perrot s'engage même à aider son successeur face à la lourdeur administrative, une journée par semaine, pendant un an.

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus