5 lycéens gagnent un prix scientifique grâce à une bulle de savon

Comment gèle une bulle de savon ? 5 élèves du lycée Douanier Rousseau de Laval ont répondu à la question. Et ont été récompensés.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Mais comment gèle une bulle de savon ? Avouez que vous ne vous étiez jamais posé la question.

5 lycéens mayennais eux, ont voulu savoir.

Et avec succès, puisque cela leur a permis de gagner un prix national au concours des Olympiades de Physique. Epreuve prestigieuse s’il en est. Organisé par l’Union des Professeurs de Physique et Chimie (Udppc) ainsi que par la société Française de Physique (Sfp) ce concours encourage le travail de recherche scientifique expérimental au sein des lycées.

Pour elles et eux, tout a commencé par le visionnage de vidéos sur les réseaux sociaux. Bon jusque-là pour des ados, rien d’original.

"C'était surtout sur YouTube, on a vu ça, c'était vraiment superbe ces bulles de savon gélées et on s'est dit pourquoi on ne ferait pas la même chose" confirme Sacha. 

C’est principalement dans des régions froides qu’il est possible d’assister au spectacle très esthétique du gel de bulles de savon. Ce qui se traduit par des clips toujours amusant réalisés dans des régions glaciales comme en France dans le Jura ou au Canada.

Un an et demi pour arriver au résultat final

Le groupe, tous scolarisés aujourd'hui en Terminale, a donc depuis octobre 2022 élaboré un dispositif expérimental permettant dans un laboratoire du lycée, la formation, la croissance et l’observation des cristaux se formant dans une bulle de savon à des températures comprises entre -40 et -10°C.

"On a mis 1 an et demi à construire ce qu'on appelle notre dispositif" explique Méline,"ça descend à moins 21 degrés et on rajoute des bacs d'eau salée pour garder le froid ".

Alors direction le concours, à Paris, et de toutes façons quelque soit l’issue de la sélection, l’aventure était sympa pour le club des 5. Enfin, 6, avec leur professeur Patrice Michel.

"J'ai la chance d'avoir 5 élèves dynamiques et motivés. Et pour ce concours ça a été sportif. Il y a eu un gros travail en amont, il a fallu tout préparer en peu de temps, faire un mémoire" raconte l'enseignant.

 Dans le jury, des chercheurs au CNRS, des inspecteurs généraux des enseignants et des journalistes scientifiques. Bref on n'est pas forcément là pour rigoler. Mais pas de quoi pour autant impressionner les jeunes Lavallois. Car il faut bien le reconnaitre : la bulle a intrigué l’auditoire.

Tous avaient le regard rivé sur la bulle

"Alors là oui", s'amuse Robin, "il y a eu beaucoup d'étonnement. Tous avaient les yeux rivés sur la bulle. Du coup ils ne nous écoutaient plus".

Le prof renchérit . "Il faut dire que c'était la première fois qu'ils asssistaient à ce genre d' expérence en labo." 

"Oui et il faisait 20 degrés dans la pièce, mais moins 21 dans notre dispositif" rajoute Joséphine. 

   

C’est donc auréolés d’une victoire que les chercheurs en herbe sont repartis vers leur Mayenne natale.

Ils préparent désormais un autre concours : CéGénial.

Ce qui est le plus amusant c’est que l’histoire de la bulle de savon qui gèle n’avait jusque-là intéressé que très peu de monde dans le milieu scientifique. A croire que les pros ne regardent pas YouTube, ni TikTok !

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv