VIDÉO. Bien-être au travail. Gestion du stress, dépression saisonnière : en Mayenne, tous les moyens sont bons pour remotiver les travailleurs

Publié le
Écrit par Camille Aguilé .

Dans quel état d'esprit allez-vous au travail ? En janvier, pas toujours facile de s'y remettre après l'effervescence de la fin d'année. En Mayenne, pour contrer cette période compliquée, l'Atelier du Ferment mise sur une culture d'entreprise bienveillante, tandis qu'un collectif de coachs s'est mobilisé à l'occasion du Blue Monday, jour désigné comme le plus déprimant de l'année.

Sur leur lieu de travail, les employés de l'Atelier du Ferment à L'Huisserie (Mayenne) ne sont jamais loin du "Paradis". Une salle de pause aménagée pour leur permettre de se ressourcer lors de la semaine.

"C'est important que les gens se sentent bien et ne soient pas dans le stress de la productivité. Ça passe par des détails comme ça", explique Marjolaine Nantillet, co-fondatrice de l'entreprise qui fabrique du kéfir, une boisson fermentée aux multiples bienfaits pour la santé. 

► Voir le reportage réalisé en Mayenne par Pierre-Érik Cally, Florie Cotenceau et Stéphane Hérel.

durée de la vidéo : 01min 53
En Mayenne, le bien-être au travail est central pour l'Atelier du Ferment et le collectif Coachs 53. ©France Télévisions / Pierre-Érik Cally / Florie Cotenceau / Stéphane Hérel

S'épanouir au travail

À l'Atelier du Ferment, le bien-être au travail est central et participe du bon fonctionnement de l'entreprise, qui se veut être "un endroit où les gens peuvent s'épanouir". 

Une philosophie gagnante selon Grégoire Parmentier, dirigeant de Win Your Star, organisme de formation au coaching et au management.

"Le partage de moments de convivialité et de bonnes émotions entre collègues est important, affirme-t-il, d'autant plus que : "Les équipes performantes sont celles qui prennent en considération l'état émotionnel des collaborateurs".

Au-delà de la performance, Marjolaine Nantillet vise à créer une culture d'entreprise ouverte aux idées neuves à l'Atelier du Ferment.

La première chose qu'on dit aux gens c'est qu'on veut qu'ils se trompent, à partir du moment où ils en parlent et qu'on trouve des solutions ensemble.

Marjolaine Nantillet

Co-fondatrice de l'Atelier du Ferment

"On préfère avoir des gens qui essaient à fond, qui prennent des initiatives quitte à se tromper, plutôt que des attitudes fermées et très scolaires", précise-t-elle. 

Le jour "le plus déprimant de l'année"

Cet état d'esprit semble propice au bien-être au travail qui reste "un sujet d'actualité" pour Grégoire Parmentier. En France, plus de 2 millions de personnes ont connu une période de dépression au travail en 2022. 

Grégoire Parmentier fait partie du collectif Coachs 53, qui regroupe regroupe plusieurs coachs professionnels indépendants à Laval. Le collectif "intervient sur des problématiques individuelles et collectives auprès des particuliers ou en entreprise".

Ses membres ont organisé une journée "Happy Blue Monday" à la technopole de Laval à l'occasion du lundi 16 janvier, qui a hérité de l'appellation marketing de "jour le plus déprimant de l'année". Au programme : divers ateliers dédiés au bien-être au travail.

Coach professionnelle, Manuella Laurent y était présente. Elle identifie plusieurs sources du mal-être parfois lié au travail. "Les managers évoquent souvent des difficultés à travailler en désaccord avec leurs valeurs, comme mettre en place certaines actions. Ça peut être aussi être du stress généré par du changement important, ou un fort turnover", énumère-t-elle.

Des outils de gestion du stress

Mais bonne nouvelle : "Le stress peut être positif et générer de la motivation, à condition qu'il soit ressenti de façon agréable", affirme Manuella Laurent.

"Il y a de multiples outils au quotidien pour gérer son stress, poursuit-elle, rien que se dire dix choses positives sur soi chaque jour, pratiquer la gratitude et l'auto-empathie".

Autre méthode : avoir recours à la communication non-violente pour mieux accueillir et exprimer ses émotions et résoudre des situations parfois tendues, pour aller travailler plus sereinement. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité