Hippisme : Louisa Carberry, l'entraîneure de Mayenne remporte la course du Grand Steeple-Chase de Paris

La course hippique du Grand Steeple-Chase se déroulait ce dimanche 18 octobre 2020. C’est le cheval Docteur de Ballon qui remporte cette édition, entraîné par Louisa Carberry, basée à Senonnes en Mayenne. Elle devient la deuxième femme entraîneure a remporté la course.
 
Louisa Carberry est basée en Mayenne. Elle remporte pour la première fois le Grand Steeple-Chase de Paris en tant qu'entraîneure.
Louisa Carberry est basée en Mayenne. Elle remporte pour la première fois le Grand Steeple-Chase de Paris en tant qu'entraîneure. © Scoop-Dyga
Quoi de neuf docteur ? Une victoire. L’une des plus prestigieuses : le Grand Steeple-Chase de Paris, remporté par le cheval Docteur de Ballon ... de Sennones en Mayenne. 

Tout au long des  6 000 mètres d'épreuve et les 23 obstacles qui la composent, le Docteur, conduit par jockey Bertrand Lestrade, a probablement fait suer ceux qui avaient parié sur lui. Bien confortable à l’arrière-garde, il aura fallu une minute, la dernière des huit de la course pour que le champion âgé de huit ans s’impose avec une accélération explosive.

Une belle performance, signée également de son entraîneure mayennaise, Louisa Carberry, qui remporte pour la première fois le Grand Steeple-Chase. "C'est un petit cheval (1m62) mais qui est très souple et qui adore son travail. Il est très bosseur, c’est très facile pour moi" explique-t-elle. Après 18 mois d'arrêt pour le cheval qui a été malade et une première course décevante fin septembre, Louisa Carberry est soulagée d'avoir pu montrer ce que valait son cheval. 

L'écurie de Senonnes est petite : seulement 25 chevaux à l'entraînement quand de grandes écuries en présentent près de 150. Cette victoire était aussi une très bonne surprise pour les propriétaires du cheval, Monique et Robert Gasche-Luc. Il faut dire que ce n'était pas prévu de rester tout le long de la course en dernière position. Selon Louisa Carberry, "c'est très difficile de remonter le terrain de l'hippodrome d'Auteuil".
Le Jockey Bertrand Lastrade sur Grand Ballon et Louisa Carberry
Le Jockey Bertrand Lastrade sur Grand Ballon et Louisa Carberry © Scoop Dyga


La 2eme femme à remporter le Grand Steeple

Celle qui est basée à Senonnes en Mayenne depuis 7 ans, devient ainsi la deuxième femme entraîneure à remporter le fameux prix. L’an passé, Carriacou avait gagné ce Grand Prix pour l’entraînement d’Isabelle Pacault. Très sportivement, cette dernière a chaleureusement félicité la consœur qui lui succède sur le podium.

"Les femmes sont aussi capables de faire aussi bien que les hommes, mais on n'est pas très nombreuses" regrette Louisa Carberry.

Au départ de l’édition 2020, seules deux femmes entraîneures ont concouru, pour 9 hommes. L’année dernière, il n’y en avait qu’une, la grande gagnante, Isabelle Pacault. Sur ces types de courses, la parité est encore loin d’exister. "Près de 10% des entraîneur.es sont des femmes" admet France Galop. Les femmes sont beaucoup mieux représentées dans les domaines de l'enseignement aux débutants. Mais la filière se féminise assure la fédération. Cette année, la rentrée dans les écoles Afasec (Association de formation et d'action sociale des écuries de courses) s'est caractérisée par une admission de 70% de femmes.

"Je suis quand même très contente d’être la deuxième femme a remporté le Grand-Steeple, mais pour moi, femme/homme, ça ne change rien, assure l’entraineure de Senonnes. On travaille tous de la même manière".

Parfois ensemble. La semaine dernière, Docteur Grand Ballon et son entraîneure se sont déplacés chez Isabelle Pacault, à Maisons-Laffitte dans les Yvelines pour un entraînement spécial. "Je la remercie et l’estime beaucoup" ajoute Louisa Carberry. Une belle preuve de sororité entre profesionnelles de l'hippisme.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport hippisme