Sarthe : pour lutter contre la sécheresse, l'état autorise les agriculteurs à utiliser leurs jachères

La Sarthe connaît une période d'intense sécheresse, pour faire face à cette situation le ministère de l'agriculture autorise à recourir au paturâge ou à la fauche des surface d'intérêt écologique (SIE), les jachères.

Pénurie d'alimentation pour les bêtes, la sécheresse pose de vrais problèmes aux agriculteurs
Pénurie d'alimentation pour les bêtes, la sécheresse pose de vrais problèmes aux agriculteurs © France 3 Maine
La Sarthe est, cette année encore, très touchée par la sécheresse. Le département est d'ailleurs soumis depuis la fin du mois de juillet à des mesures d’interdiction ou de restrictions des usages de l’eau.

"Cette situation conduit à une sécheresse des sols qui affecte notamment les prairies, et pénalise l’alimentation des troupeaux. Cette sécheresse vient aggraver une situation déjà difficile pour les éleveurs, dont les stocks de fourrage avaient été diminués par la répétition des sécheresses des années passées", indique le ministère de l'agriculture.

Pour soutenir les éleveurs faisant face à ces circonstances qualifiées "d'exceptionnelles" par l'état, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie a décidé d’autoriser les éleveurs directement affectés par la sécheresse à utiliser les surfaces en jachères pour faire pâturer leurs troupeaux ou faucher pour produire du fourrage.

Ils bénéficieront d'une reconnaissance de circonstances exceptionnelles et par conséquent, les jachères déclarées en tant que surface d’intérêt écologique (SIE) même fauchées ou pâturées pourront continuer à être rétribuées.  

47 départements sont concernée par cette mesure, dont la Sarthe et la Mayenne.

L'objectif des jachères étant de préserver la biodiversité, le ministère demande aux éleveurs ayant recours à cette possibilité, de le faire "en prenant toute mesure adaptée pour préserver au mieux la faune et la flore sur ces parcelles (par exemple: fauche centrifuge, recours à des méthodes d'effarouchement, pression de pâturage limitée, etc.)".

Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation précise dans son communiqué :

"Cette autorisation à faucher ou faire pâturer les jachères est une réponse à effet immédiat. Je resterai particulièrement attentif à l’évolution de la situation et je déclencherai si nécessaire les différentes procédures pour accompagner les producteurs dans ces difficultés. Au-delà, la répétition de ces épisodes de sécheresse nous renvoie à la question de l’adaptation de notre agriculture au changement climatique"



À lire aussi, le point sur la sécheresse dans les autres départements de la région:
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo agriculture économie animaux
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter