• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Mayenne : la charcuterie Thiol sauvée, après 16 mois d'inactivité

C'est fait l'agrément a été accepté : les salariés peuvent retourner au boulot... / © France 3 Pierre-Erik Cally
C'est fait l'agrément a été accepté : les salariés peuvent retourner au boulot... / © France 3 Pierre-Erik Cally

La charcuterie Thiol à Mayenne qui payait ses employés à ne rien faire depuis plus d'un an a retrouvé  son agrément
le 16 avril dernier. Le personnel a enfin pu reprendre le travail.
 

Par Pierre-Erik Cally

Une histoire à peine croyable : celle d’une grande maison au bord du précipice qui pourrait tout de même sauver sa peau…
La charcuterie Thiol une véritable institution à Mayenne était à l'arrêt depuis plus d’un an.
Jusqu’en janvier 2018 elle bénéficiait d’une très bonne image, son activité de traiteur était vantée par toute la clientèle et une partie de son chiffre d’affaire réalisée à l’export, bref une vraie réussite.
Mais tout bascule à la suite de contrôles sanitaires et d’un certain nombre de rectifications demandées pas l’administration.
Son patron Georges Thiol 85 ans à l’époque se braque et s’entête. Il ne fera donc rien, ce qui stoppe de facto les activités de son entreprise.
Rajoutez à cela un imbroglio familial, et voilà 64 employés toujours en place mais rémunérés… à ne rien faire !
De quoi en démoraliser plus d’un, certains sont d’ailleurs partis d’eux-mêmes ramenant le nombre à 59 personnes.
Mais bonne nouvelle, il ya quelques mois l’administrateur provisoire a déposé un nouveau dossier d’agrément.
Accepté par les services concernés le 16 avril 2019.

"Nous sommes en fabrication" 

nous précise le délégué du personnel CFDT Laurent Chorin avant de préciser que leur patron, ou plutôt le propriétaire de l'entreprise, par décision de justice n'avait plus le droit d'entrer dans l'usine.
C'est donc le manager de transition, Frédéric Haméon, qui a particulièrement bien géré ce dossier difficile et qui
reste aux commandes.
Du côté des élus de la ville de Mayenne, on est évidemment rassuré.
Ne reste plus désormais qu'à retrouver la clientèle d'avant la crise.

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus