Mayenne : les chasseurs coupent les arbres sous les couloirs des lignes électriques

Les arbres qui poussent le long des lignes à haute tension sont autant de risques de coupure de l'électricité en cas de chute. En Mayenne, ENEDIS, en coupant ces arbres avec les chasseurs, transforme ces couloirs de lignes en corridors pour le gibier.
Une percée sous les couloirs de ligne d'ENEDIS entretenue par les chasseurs de al Mayenne, comme une clairière pour le gibier
Une percée sous les couloirs de ligne d'ENEDIS entretenue par les chasseurs de al Mayenne, comme une clairière pour le gibier © France Télévisions

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les animaux des bois, s'ils aiment se cacher dans les taillis, les fourrés, apprécient également les zones dégagées.

Dans le nord de la Mayenne, sur les terres d'un ancien agriculteur, également réserve de chasse, ENEDIS avec l'appui des chasseurs, a créé sous les fils électriques une zone découverte, comme une clairière propice au gibier.

"Tout était fermé, l'intérêt pour le gibier, et surtout le petit gibier, qui vit en général en bordure, et qui se cache dans les plantations, et d'avoir la possibilité de sortir pour se nourrir. Il a aussi besoin de soleil, tout comme les humains. On ne peut pas vivre toujours dans le noir", indique Denis Leriche, vice-président de la fédération des chasseurs de la Mayenne et propriétaire du terrain.

Mayenne : des corridors pour le gibier sous les lignes électriques

Si on lève les yeux on s'aperçoit que cette bande de terre herbeuse se situe exactement sous une ligne à haute tension de 20 000 volts. En Mayenne ce sont à peu près 2 000 km de réseau électrique qui sont ainsi élagués chaque année. 

Enedis s'est associé à la Fédération des chasseurs pour mettre ses installations en sécurité et aménager cette longue parcelle. C'est une nouveauté en France. 

Jean-Luc Alluard, le directeur RSE et développement durable d'ENEDIS dans les Pays de la Loire explique le principe : "C'est une mise à nu complète sous la ligne faite par une entreprise d'insertion, le partenariat est intéressant avec l'entreprise Génie (Gestion des Espaces Naturels pour l'Insertion et l'Emploi). Il y a ensuite une revégétalisation avec une jachère fleurie, une replantation d'arbustes à faible croissance".

Il y a aussi une question économique, l'élagage obligatoire et régulier sous les lignes à un coût : "Sur la Mayenne, ENEDIS dépense 1,8 million d'euros sous les lignes 20 000 volts pour éviter que les arbres ne tombent sur les lignes, et éviter les coupures électriques".

Et dans ces accords gagnant-gagnant, c'est le propriétaire du terrain qui pendant 6 ans, s'engage à entretenir cet espace dédié à la faune et à la biodiversité.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement chasse énergie animaux nature