Notre-Dame-des-Landes : pour le Cédpa “trop, c'est trop !”

Françoise Verchère lors de la manifestation anti-aéroport du 25 novembre 2012 devant la préfecture de Loire Atlantique / © Maxppp
Françoise Verchère lors de la manifestation anti-aéroport du 25 novembre 2012 devant la préfecture de Loire Atlantique / © Maxppp

Dans un communiqué adressé ce mardi  24 avril aux rédactions, le CéDpa dénoncent de "Courageux anonymes", dont le nom, "les Verts chers" salit celui de la co-présidente du CédPa, Françoise Verchère. Le groupscule a revendiqué les desctructions de véhicules faites au garage Louis VXI de Nantes.

Par Céline Dupeyrat

"Nous n’acceptons pas que Françoise Verchère soit ainsi attaquée. Elle dont les analyses ont toujours été très pertinentes et les prises de parole toujours très justes. Elle dont le courage et l’investissement pour l’abandon du funeste projet d’aéroport ont été considérables. Depuis l’arrêt du projet, ses analyses restent pertinentes et nous les partageons largement." C'est en ces termes que les signataires ont souhaité affiché leur position.

"Nous ne pouvons accepter que quelques individus la désignent à la vindicte populaire. Face à cette irresponsabilité, on peut s’interroger sur les objectifs réels de ce groupe. Ce qui a fait le succès du mouvement contre le projet d’aéroport, c’est l’action de masse qui a réuni en France et bien au-delà un grand nombre de citoyens.", poursuivent t-ils.

 Pour les auteurs du communiqué : "il est temps d’arrêter cette escalade de la violence - qu’elle soit verbale ou physique - et de revenir à la raison, de réaliser que la lutte contre le projet d’aéroport est terminée, de comprendre que ce qui se joue maintenant c’est la mise en place de solutions innovantes, pacifiques et légales pour un avenir durable sur la zone".

Au travers de ce courrier tous souhaitent: "Renouveler leur entière confiance et leur soutien total à Françoise Verchère".

 Et de conclure : "notre association a participé de longue date à la lutte contre le projet d’aéroport avec d’autres organisations, notamment dans le cadre de la Coordination des opposants à Notre Dame des Landes. Ces organisations ne peuvent laisser faire de telles ignominies sans réagir et soutiennent donc Françoise Verchère également".

Le communiqué est signé par le co-président Jean Paul Naud, maire de Notre-Dames-des-Landes, les administrateurs et les adhérents du CéDpa.

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus