• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Ouest-France : un appel à la grève contre les suppressions de postes

Ouest-France ferme trois de ses rédactions dans les Pays de la Loire / © FB - France 3 Pays de la Loire
Ouest-France ferme trois de ses rédactions dans les Pays de la Loire / © FB - France 3 Pays de la Loire

Un appel à la grève pour ce lundi 17 septembre et concernant tous les salariés, de tous les métiers et secteurs de l'entreprise. Les syndicats protestent contre un projet de réorganisation qui se traduirait par 56 suppressions de poste.

Par E.D, avec AFP

Ils ont lancé un nouvel appel à la grève ce vendredi. Les syndicats SNJ, CGT, CFDT du groupe Ouest-France appellent lundi "tous les salariés, de tous les métiers et secteurs de l'entreprise" à une grève pour dénoncer le projet de réorganisation présenté jeudi dernier.

"En solidarité avec leurs confrères et consoeurs", les syndicats SNJ et SUD du Courrier de l'Ouest, du Maine Libre et de Presse-Océan ( qui font partie du groupe Ouest-France) ont eux aussi appelé à la grève lundi et à organiser des opérations "coups de poing".
Le reportage à Saint-Nazaire d'Antoine Ropert et Daniel Le Floch



56 postes supprimés


Un premier appel à la grève avait été lancé dès jeudi, après que la direction du groupe ait présenté le projet qui prévoit 56 suppressions de poste et plusieurs fermetures d'agences dans le cadre d'une vaste réorganisation.

Cette dernière prévoit qu'une partie des articles publiés dans Le Courrier de l'Ouest et le Maine Libre soient repris par Ouest-France, tandis qu'en Loire-Atlantique, ce serait Presse Océan qui reprendrait les articles publiés par Ouest-France.

"L'abandon des territoires et des lecteurs - dans la Sarthe, le Maine-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Finistère ou le Calvados- risque fort, malheureusement, de n'être qu'une première marche vers d'autres reculs et renoncements", déplore l'intersyndicale.

La direction affirme que les 56 suppressions d'emploi se feront sans licenciement sec, mais les salariés de Ouest-France précisent que dans la Sarthe et dans le Maine-et-Loire, près des 2/3 des effectifs disparaîtraient.


Des grèves spontanées dès jeudi


"Il y a eu, dès hier (jeudi) après-midi, des motions contre le projet de la direction de la part des personnels de la Sarthe, du Maine-et-Loire, de l'Ille-et-Vilaine, de l'Orne, de la Loire-Atlantique, et du Calvados. Avec des grèves au même moment dans les deux premiers départements ainsi qu'à Rennes (...) et à Saint-Malo. ", a indiqué à l'AFP Isabelle Bordes, déléguée du personnel CFDT d'Ouest-France.
  
Premier quotidien régional français, Ouest-France emploie à ce jour 576 journalistes équivalent temps plein.


À lire aussi 

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus