• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Pays de la Loire : le boum des intoxications aux champignons

Illustration/Panier de cèpes / © IP3 PRESS/MAXPPP/Aurelien Morissard
Illustration/Panier de cèpes / © IP3 PRESS/MAXPPP/Aurelien Morissard

Avec le retour de l’humidité, les amateurs éclairés et les profanes redécouvrent les plaisirs des balades en forêt et la cueillette des champignons. Mais avant de les cuisiner, quelques précautions s’imposent car les risques d’intoxications sont réels et peuvent s’avérer très graves.
 

Par Fabienne Even

Du 21 octobre au 4 novembre 2018, 24 cas d’intoxication ont été recensés en Pays de la Loire et 249 cas dans toute la France précise l'ANSES, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentaire, de l’environnement et du travail, dans un communiqué.

Chloé Bruneau, médecin au centre anti-poison et toxico-vigilance au CHU d’Angers rappelle que "l’intoxication par les champignons est potentiellement dangereuse, voire mortelle". Depuis le 1er juillet 2018, on dénombre 58 intoxications par champignons dont une pour laquelle le pronostic vital de la personne intoxiquée a été engagé.

Chaque année, ces intoxications entraînent plusieurs décès et plusieurs cas de séquelles graves nécessitant une transplantation hépatique ou une mise sous dialyse. En 2017, deux personnes sont décédées en Pays de la Loire des suites d'une intoxication.

Les précautions à prendre

L'ANSES recommande de ne cueillir que les champignons que vous connaissez parfaitement et en cas de doute de demander l'avis d'un pharmacien ou d'un mycologue. Plusieurs sociétés de mycologie, comme l'association Mycologique de l'Ouest délivre des conseils et peut vous aider à identifier les champignons.

Il est également conseillé de favoriser l'usage de paniers ou cagettes lors de la cueillette et d'éviter les sacs plastiques qui accélèrent la prolifération bactérienne. Les champignons se conservent au maximum 48 heures au réfrigérateur, dans un récipient ouvert.

Chloé Bruneau suggère aussi de photographier les champignons avant de les cuisiner, pour faciliter leur identification en cas d'intoxication. De même, le médecin préconise de "ramasser les champignons dans leur totalité, avec leur pied, afin de connaître toutes leurs caractéristiques, si besoin."

Par mesure de précaution, les services de santé déconseillent la consommation de champignons aux jeunes enfants et aux personnes âgées.
Quelques précautions à prendre lors de la cueillette des champignons / © ANSES
Quelques précautions à prendre lors de la cueillette des champignons / © ANSES

Numéros utiles

En cas d’apparition d’un ou plusieurs symptômes (notamment diarrhées, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue, etc.), à la suite d’une consommation de champignons de cueillette : appelez immédiatement le "15" ou le centre antipoison des Pays de la Loire : 02 41 48 21 21
 

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus