• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Gilets Jaunes : des mairies ouvrent aux citoyens qui veulent s'exprimer sans violence

Exemple d'un cahier de doléances, mis à disposition des citoyens dans les mairies pour préparer le débat national. / © Cécile Claveaux
Exemple d'un cahier de doléances, mis à disposition des citoyens dans les mairies pour préparer le débat national. / © Cécile Claveaux

Elles ont ouvert leurs portes, ce week-end, aux citoyens qui en ont assez mais qui n'iront pas manifester. Pour les accueillir, le maire et des membres des conseils municipaux. Cela s'appelle la démocratie directe. 

Par Evelyne Jousset

Ici nous sommes à Suze-sur-Sarthe petite commune de 5000 habitants. Mais cela se passe aussi à la Ferté-Bernard, en Mayenne et en Maine-et-Loire. Dans la Sarthe, d'ailleurs, à Fercé-sur-Sarthe petite commune de 600 habitants, c'est Dominique Dhumeaux, le maire, qui a été l'un des premiers à avoir décidé d'ouvrir sa mairie, en tant que vice-président de l'Association des maires ruraux de France ( AMPF) .

Le constat de ces élus est que ce sont dans les territoires ruraux que les Gilets Jaunes sont les plus touchés et les plus sceptiques après les annonces du gouvernement. 

A l'appel de l'Association des Maires Ruraux de France dès 9h ce samedi matin des dizaines de mairies étaient ouvertes. Les citoyens étaient accueillis par le maire et des membres des conseils municipaux. 

A leur disposition un document dans lequel écrire ce qui ne va pa, ce qui fait que l'on est sensible aux revendications des Gilets Jaunes. 
 

Cette dame est arrivée dès 9h, car pour elle la situation ne peut pas durer ainsi. Ce sont les jeunes qu'elle voit souffrir le plus.  

Par rapport à nos enfants qui ont du mal à finir leur fin de mois, les pauvres parents ils ne peuvent plus fournir l'argent. Quand vous les voyez et qu'ils ne peuvent même pas s'offrir un petit loisir, de quoique que ce soit, c'est pas normal. 

Emmanuel D'allières, maire de Suze est, lui, persuadé de l'utilité de cette démarche de démocratie directe. 

Je pense que le rôle des maires est très important. Les regroupements de communes c'est très bien, mais il n'empêche que pour la population le contact c'est le maire. Ils vont venir et on va les représenter à l'échelon du dessus

Sur les 5000 habitants que compte cette commune rurale, si 500 à 1000 personnes viennent s'exprimer sans entrave, ce sera une réussite. 
A Mamers, un simple cahier scolaire a été mis à la disposition des habitants.

© Cécile Claveaux
© Cécile Claveaux

Il sera rempli d'ici vendredi prochain. Les mairies ont décidé de les laisser une semaine en place, et de les transmettre aux services de l'Etat par la suite. 

Reportage : Emile Leveel et Cécile Claveaux 
 



 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus