Gilets jaune : 14ème journée de mobilisation et des incidents en fin de journée

Dans la matinée, plusieurs centaines de manifestants se sont retrouvés au Mans pour cette 14ème journée de mobilisation des Gilets jaunes, baptisée "24h Pacifiq'Mans". A Nantes, 1300 personnes se sont retrouvées en début d'après-midi au centre ville. 

Gilets jaune au Mans le 16 février 2019
Gilets jaune au Mans le 16 février 2019 © Cécile Clavaux/France 3
Pour ce 14eme samedi de mobilisation, les gilets jaunes du Mans se sont rassemblés dès 9h sur le parking du cinéma CGR, à proximité de la zone commerciale.
Gilets jaunes au Mans le 16 février 2019
Gilets jaunes au Mans le 16 février 2019 © Cécile Clavaux/France 3

Environ 400 manifestants se sont ensuite dirigés vers le rond-point de l'Océane, ou les forces de l'ordre sont présentes.
 
En fin de matinée, les manifestants rejoignaient la place de la République et la gare SNCF.

Dans l'après-midi, des échaffourées ont eu lieu devant le commissariat de police dans le centre ville indiquent nos confrères de france Bleu Maine. 
La permanence du député Damien Pichereau a été saccagée par des casseurs. Les vitres de la rédaction de Ouest-France ont également été détruites.
 
A Nantes, les gilets jaunes se sont rejoints à 13h à la croisée des trams, avant de partir en cortège en direction de la préfecture. 
  Comme chaque samedi, des affrontements avec les forces de l'ordre ont eu lieu au cours de laprès-midi, et se sont poursuivies dans la soirée
  11 personnes ont été interpellées à Nantes ce samedi.

A Angers, un cortège a rassemblé entre 450 et 500 manifestants dans l'après-midi. Des feux ont été allumés avec du matériel de chantier place Mendes France. La préfecture a annoncé la fermeture des voies sur berge vers 17h.
 

DIRECT. "Gilets jaunes" : le ministère de l'Intérieur annonce 10 200 manifestants en France à 14 heures

16h38 : @helvetica12 Le jour où le ministère de l'Intérieur cessera de donner son chiffre de mobilisation à 14 heures à 16 heures alors que des chiffres consolidés des préfectures ou des médias locaux tombent, ça m'évitera des dizaines de commentaires d'incompréhension.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société manifestation économie social