• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Journée nationale du don d'organes : Jean-Pierre, greffé du rein depuis 50 ans, un record

Jean-Pierre Saliège vit avec un rein greffé depuis 50 ans. Une longévité extraordinaire pour une transplantation. / © Carine Mordrelle
Jean-Pierre Saliège vit avec un rein greffé depuis 50 ans. Une longévité extraordinaire pour une transplantation. / © Carine Mordrelle

Depuis 1968, Jean-Pierre Saliège, vit avec un rein greffé. Le donneur, sa mère, n’a pas hésité, à l’époque, à lui donner un de ses organes. Pourtant, dans les années 1960, la technique était encore balbutiante. Pour les spécialistes, la longévité de cette transplantation est inexpliquée.

Par Cecile Claveaux

Avec son chapeau de cow-boy et sa tenue western Jean-Pierre Saliège est un personnage original. Passionné par l’histoire des Etats-Unis, il aime aussi faire la fête avec ses copains ou se promener à moto. A 71 ans, il se décrit comme un bon vivant.

"Quand on a la chance d’être en bonne santé et de pouvoir jouir de tout cela, il faut le faire et ne pas rester cloîtré chez soi" raconte ce retraité.  

En bonne santé, Jean-Pierre Saliège ne l’a pas toujours été. Atteint d’une malformation des reins à la naissance, il a vécu son adolescence avec de nombreuses complications.

Troubles de la vision, engourdissement des jambes et goûts amer dans la bouche. A 19 ans, beaucoup de médecins le pensent condamné.  "C’était horrible et puis je savais que de toute façon j’étais condamné. Il me restait 15 à 17 jours à vivre quand j’ai été opéré" explique-t-il.

 

L’opération de la dernière chance


En désespoir de cause, des spécialistes lui proposent l’opération de la dernière chance. Une greffe de reins. Dans les années 1960, la technique est encore balbutiante. Jean pierre n’a pas hésité.  

Le 2 décembre 1968, il devient le premier greffé, en France, à partir du rein de sa mère. L’opération a lieu à l’hôpital Foch de Suresnes. Pour l’époque, c’est une prouesse médicale. Pour Jacqueline, sa maman, aujourd’hui âgée de 96 ans, c’était une évidence. 

"Le médecin m’a dit malheureusement je ne peux rien pour lui. Si ce n’est peut-être les transplantations mais nous en sommes qu’au début. Nous n’avons pas encore de réussite. Dés l’instant que j’ai su que j’avais le même groupe sanguin je n’ai pas hésité une seconde"
se souvient-elle.

Depuis plus de 50 ans, Jean-Pierre Saliège vit donc avec un rein greffé. Un record dans notre pays. "Je suis la résultante de praticiens qui ont été doués et puis aussi du fait que j’ai eu une maman qui était compatible avec moi" se satisfait-il.

 De leur côté, les spécialistes s'interrogent sur la longévité de cette transplantation. "L’espérance de vie d’un greffon c’est 18 ans. Là on est à 50 ans. En fouillant sur internet, je n’ai trouvé qu’un autre cas identique à Los Angeles" précise le professeur Benoît Barrou, urologue-nephrologue. Pour élucider ce mystère, des examens ont été pratiqués sur Jean-Pierre et sa maman. En attendant, mère et fils continuent de profiter de chaque instant de la vie.

Retrouvez notre édition spéciale consacrée aux greffes et aux dons d'organes sur France 3 Pays de la Loire jeudi 20 juin à 19 heures.  


 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus