La fermeture des urgences de Saint-Calais, en Sarthe, ce week-end déclenche la colère du maire

Publié le
Écrit par Fabienne Béranger
Les urgences de l'hôpital de Saint-Calais, en Sarthe, fermées pour le week-end du 27 et 28 novembre 2021
Les urgences de l'hôpital de Saint-Calais, en Sarthe, fermées pour le week-end du 27 et 28 novembre 2021 © Willy Colin

Les urgences de l'hôpital de Saint-Calais, à une quarantaine de kilomètres à l'est du Mans, sont fermées à compter de ce samedi jusqu'à lundi matin. Le maire de la commune "ne cautionne pas cette organisation temporaire".

Cette fermeture est une première pour les urgences de Saint-Calais, à une quarantaine de kilomètres à l'est du Mans.

Marc Mercier, le maire de Saint-Calais, "déplore la fermeture totale du service des urgences" depuis ce samedi matin 9h et jusqu'à lundi matin 9h également.

"Je suis conscient que la surcharge de travail supportée par l’ensemble du personnel hospitalier depuis presque deux ans, provoque un certain absentéisme due à la fatigue. Cet absentéisme entraine bien évidemment un manque de personnel dans les services", reconnait-il.

Sachez que je ne cautionne pas cette organisation temporaire

Marc Mercier, maire de Saint-Calais

"On est habitués depuis deux ans à des fermetures temporaires en raison du manque de médecins, explique, de son côté, Gérard Baudry, président de l'association de défense des urgences de Saint-Calais, jusqu'à maintenant, l'administration a toujours réussi à maintenir pendant ces fermetures temporaires une équipe composée d'une infirmière et d'une ASH permettant d'accueillir les malades qui se présentent et de les orienter ou prendre l'avis du Samu".

Mais ce week-end, les urgences de Saint-Calais sont totalement fermées, "en cas d’urgence sur le secteur, la seule intervention possible sera le Samu, déplore le maire de la commune, si celui-ci devait intervenir, le temps que le médecin de garde évalue la situation du patient et l’arrivée sur place du SAMU si nécessaire, il s’écoulera plus de 30 min avant une prise en charge".

La petite commune sarthoise compte 3 250 habitants mais les urgences concernent potentiellement "plus de 15 000 personnes, car les urgences gèrent occasionnellement des habitants du Loir-et-Cher".

Les urgences de Saint-Calais régulièrement sur la sellette depuis 27 ans

"Nous sommes inquiets, car on sait très bien, en dépit des proclamations de bonnes intentions, à savoir "on est attaché aux urgences", qu'en janvier est envisagé la mise en place d'EMI ( Equipes mobiles d'intervention, NDLR), à Saint-Calais, pour le compte du Samu, poursuit Gérard Baudry.

"On a beau nous dire que ça n'a rien à voir avec les urgences, nous on veut tout de même que le service d'urgence reste sous la forme où il existe actuellement, explique Gérard Baudry, avec la difficulté de recrutement de personnel mais ça s'est la responsabilité du gouvernement".

En ce moment, on est dans une position ambiguë de l'ARS

Gérard Baudry

L'association de défense de l'hôpital de Saint-Calais a déjà empêché "la fermeture des urgences en 1994, prévue par la DDASS, à l'époque", elle "tient bon" depuis 27 ans.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.