• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Le Mans : les forains paralysent la ville et ses accès

Les forains ont bloqué la gare du Mans ce lundi 25 mars. La circulation des trains a été fortement perturbée / © Antoine Werner France 3 Pays de la Loire
Les forains ont bloqué la gare du Mans ce lundi 25 mars. La circulation des trains a été fortement perturbée / © Antoine Werner France 3 Pays de la Loire

En conflit avec la municipalité, qui ne veut plus de la foire en ville, les forains ont décidé de bloquer le centre ville du Mans ce lundi matin 25 mars, alors que la mairie vient de leur faire deux propositions.

Par Céline Dupeyrat

Le centre ville du Mans est paralysé par des camions de forains, ce lundi matin 25 mars depuis 6 heures.

Les forces de l'ordre sont présentes en nombre autour de la place des Jacobins. Après une heure de face à face la tension est retombée aux alentours de 10heures. 300 à 500 personnes issues de la communauté des forains ont été repoussées par les gendarmes mobiles.

Aucun bus ne circule pour l'instant dans le centre ville et la ligne de tramway est coupée entre les arrêts Préfecture et Bellevue
 
"On a appelé à un combat local, malheureusement, ils ont tous les droits et nous on n'en a pas", a déclaré Norman Bruch, du syndicat des forains Cidunati.

"La question est de nourrir les 65 familles de forains pendant trois week-ends. Si on enlève votre salaire du jour au lendemain, vous ne seriez pas content", a souligné le patron des forains.

"On veut régler l'avenir de la fête foraine pour signer un compromis, on est prêt à renégocier", a assuré Norman Bruch. "On va faire un courrier avec deux enveloppes, à Emmanuel Macron et Edouard Philippe, et demander une table-ronde", a-t'il indiqué

Les forains proposent à la municipalité un accord comme à Pau où une convention forains-mairie en octobre, leur a permis de revenir en centre-ville, avec une charte stricte concernant la bonne occupation des lieux.


Le maire du Mans Stéphane Le Foll s' est exprimé ce lundi matin par communiqué : "Ce matin les forains s’affrontent aux forces de l’ordre, ils ont basculé dans une violence insurrectionnelle inacceptable". La mairie a du être évacuée à nouveau car elle est directement visée par les forains qui veulent tout détruire. Les syndicalistes du Cidunati ont perdu la raison. Il n’y a plus aucun respect ni des institutions, ni des personnes. L’état de droit est directement mis en cause par les syndicalistes dont Monsieur Bruch qui vient de l’extérieur de notre ville".
 

Trains et routes bloqués



Depuis 09h00 ce matin, les manifestants effectuent des barrages filtrants avec incendie sur l’A11 au niveau du diffuseur de Le Mans-Nord (n°7) et du kilomètre 171. "Cet événement entraîne la coupure de l’autoroute A11 dans les deux sens et des perturbations importantes de la circulation dans le secteur du Mans. Les mesures de gestion de trafic ont été mises en place pour permettre aux conducteurs circulant sur l’A11, l’A28 et l’A81 d’éviter la zone", a précisé ce lundi matin le groupe Vinci

 

Une centaine de forains a par ailleurs bloqué la gare du Mans. Ils se sont installés sur les voies. La circulation des trains, a été là aussi, fortement perturbée. La SNCF a annoncé un retour à la normale à 14 heures.
 

A la mi-journée le ministre de l'Intérieur a dénoncé avec fermeté les affrontements violents de ce lundi 25 mars au Mans.
 
 Une délégation a été reçue en mairie en début-d'après-midi
 

Deux propositions de la mairie rejetées

Dimanche après-midi, des manèges avaient été installés et mis gratuitement à disposition du public place des Jacobins. C'est une toute autre ambiance qui règne en ce début de semaine. 

La municipalité a pourtant fait deux nouvelles propositions aux forains en colère, "afin de garantir deux grandes fêtes foraines au Mans".

"Une fête foraine industrielle pourrait avoir lieu en septembre, lors de la « Foire du Mans » qui rassemble chaque année plus de 100 000 personnes. Cette grande foire donnerait ainsi une visibilité à la profession industrielle foraine tant sur l’attractivité commerciale que sur la valorisation de leur profession", propose la mairie du Mans.

La municipalité a fait une seconde proposition : "En plus de la fête foraine lors de la foire du Mans, le Maire et la Municipalité s’engagent à permettre tous les aménagements possibles (mobilité, aménagements urbains etc.) afin de faire de la fête foraine du Panorama une grande fête foraine de la ville du Mans".


Un  conflit qui s'enlise


Les forains sont en conflit avec la ville du Mans depuis fin février et l'annonce de reléguer la fête foraine en périphérie sur le site du Panorama. Une décision que la mairie justifie par le fiasco de la précédente foire il y a un an, en marge de laquelle des bagarres avaient éclaté dans le centre-ville.

Depuis le début de semaine, les forains ont multiplié les actions coups de poing pour obtenir le retour de la foire place des Jacobins. 

Blocage des accès au Mans et de la gare, blocages sur l'A11 et l'A28... rien n'y a fait, y compris les réunions entre maire, préfet et forains, la municipalité n'a pas cédé.

Vendredi 22 mars après-midi, la situation s'est tendue. Des affrontements ont eu lieu entre forces de l'ordre et forains. La mairie a été évacuée,"hors de question de mettre le personnel en danger" a indiqué le cabinet du maire en début de soirée.

Les forains ont décider de lever le pied samedi alors que se tenait en centre-ville du Mans la manifestation interrégionale des Gilets jaunes.  

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus