Le Mans : la maison close de poupées va fermer

La maison des Dolls fermera ses portes fin juin faute de clients suffisants
La maison des Dolls fermera ses portes fin juin faute de clients suffisants

La maison close «"Marquises Dolls" proposait des poupées sexuelles à ses clients. Le gérant de 28 ans a annoncé sa fermeture d’ici fin juin.
 

Par Valentin Monnier - Laurine Velay

Installé depuis le mois de janvier, le concept n’aura finalement pas trouvé son public.

Pourtant l'idée était novatrice : louer une poupée en silicone pour avoir une relation sexuelle. 
"Il faudrait six à huit clients par jour pour que cela soit rentable. Or, actuellement on est plutôt à trois clients par jour" déclare Benoît*, le responsable. 

La réservation d'une poupée peut durer une demi-heure ou une heure. Célibataires ou couples, les clients étaient variés tout autant que les poupées : femme, homme, hermaphrodite, avec différentes apparences. Les poupées sont fabriquées en France, à Strasbourg.

Situé zone Nord, le bâtiment est discret. Seul un "M" permet de distinguer le lieu mystérieux. A l’intérieur, trois chambres dignes de chambres d’hôtel accueillent les clients dans une ambiance tamisée. L’hygiène est de mise. Comptez 48 euros pour une demi-heure et 78 euros pour une heure passée avec ces sextoys géants.
 

Une fermeture prévue fin juin

Le marché n’est pourtant pas concurrentiel. Seule une autre maison close comme celle-ci existe à Paris. Malgré cela, l’idée n’a pas conquis le public attendu. Benoît a donc décidé de mettre fin à l’aventure, seulement quelques mois après son ouverture.

*Le gérant souhaite garder l’anonymat

 
 

Sur le même sujet

Les + Lus