Un trafic de crack démantelé au Mans, trois personnes placées en garde à vue

L'enquête était menée par des policiers du commissariat du Mans depuis plusieurs mois. Une opération d'ampleur a eu lieu ce mardi matin dans le quartier des Glonnières. Trois personnes sont en garde à vue.

"Une intervention dans un contexte très calme" précise dans un communiqué la procureure de la République du Mans. 

Cette opération de police s'est faite tout de même avec des moyens conséquents puisque sécurisée par le renfort de la CRS 82, une unité nouvellement créée et qui a pris ses quartiers en novembre dernier à Saint-Herblain, près de Nantes.

Une unité spécialisée

Conçue sur le modèle de la CRS 8, créée dans l'Essonne en 2021 pour la lutte contre les violences urbaines et la drogue, la CRS 82 a été à plusieurs reprises mobilisée à Nantes pour des opérations de sécurité dans des quartiers où le trafic de drogue est implanté.

Ce mardi matin, c'était au sud-est de la ville du Mans que ces policiers rapidement mobilisables ont été envoyés pour épauler une opération de lutte antidrogue.

Selon le parquet du Mans, l'intervention de ce jour est la suite d'une enquête menée par les policiers manceaux depuis septembre dernier et qui avait permis "de mettre en évidence un lieu de fabrication et de revente de crack, produit dérivé de la cocaïne et classé comme stupéfiant, dans la rue du quartier des Glonnières."

De fortes sommes d'argent et des armes à feu

Un important travail de surveillance avait été mis en place en amont de cette opération qui avait permis d'identifier trois suspects, lesquels ont été interpellés ce mardi matin.

"Ils ont été placés en garde à vue, des chefs d’infractions à la législation sur les stupéfiants, afin de recevoir leurs déclarations et les confronter aux éléments recueillis" précise Delphine Dewailly, Procureure de la République. Les perquisitions à leurs domiciles sont en cours, et ont déjà permis de découvrir et saisir du produit, de fortes sommes d’argent et des armes à feu."

Satisfaction du maire du Mans

"Je tiens à saluer le travail d’enquête judiciaire qui a permis de mettre en place l’opération de Police de ce jour, visant à démanteler un important trafic de stupéfiants, déclare Stéphane Le Foll, le maire du Mans dans un communiqué. Cette opération marque une volonté commune, avec les services de Police et de Médiation de la Ville, de lutter conte le trafic de stupéfiants et ses traductions en matière de délinquance sur l’espace public. Je veux en effet rappeler aux consommateurs de drogue que leur pratique alimente un trafic qui a des conséquences lourdes sur la sécurité de nos concitoyens." 

Le crack, une consommation qui s'étend

Le crack est une drogue dérivée de la cocaïne que l'on trouvait auparavant dans les grandes villes comme Paris et Marseille, mais dont on a constaté le commerce aujourd'hui dans toutes les métropoles et même certaines villes moyennes.

Appelé aussi "la drogue du pauvre" parce que meilleur marché que la cocaïne, le crack est une dilution dont les effets sont à la fois plus puissants dans l'intensité, mais aussi plus réduits dans la durée que ceux de la cocaïne. Ce qui incite les consommateurs à multiplier les prises.

Les effets de cette drogue sur la santé sont multiples et dépendent de sa composition. Si de l'ammoniaque a été utilisé pour la dilution, une insuffisance respiratoire peut intervenir. Si le diluant est du bicarbonate de soude, alors ce seront des problèmes neurologiques et cardiologiques.

Plusieurs consommateurs interpellés

Comme pour d'autres drogues, on peut aussi observer chez les consommateurs des épisodes de paranoïa ou de tremblements, de confusion mentale.

"L’ingestion de ce produit, aux effets immédiats et particulièrement délétères, se déduit en effet très souvent du comportement et de l’allure des consommateurs dans les heures qui suivent (désorientation, comportement agité, maigreur, dentition dégradée, etc), détaille le parquet du Mans. Plusieurs consommateurs, dont des mineurs, ont ainsi été interpellés depuis l’ouverture de cette enquête judiciaire."

Une fusillade en août 2022

Le quartier des Glonnières au Mans a été identifié comme un lieu de commerce de drogues.

Une fusillade avait eu lieu dans ce contexte en août 2022, lors de laquelle un jeune homme avait été gravement blessé. Touché par un tir au visage, il avait perdu la vue. L'auteur présumé du tir a été interpellé fin janvier 2023.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité