SNSM : l'avenir du sauvetage en mer débattu au Sénat le 7 janvier

Président Louis Bernard, le canot tout temps de la station SNSM de l'île d'Yeu, amarré quai du Canada à Port Joinville. / © France Televisions C.François
Président Louis Bernard, le canot tout temps de la station SNSM de l'île d'Yeu, amarré quai du Canada à Port Joinville. / © France Televisions C.François

 Mardi 7 janvier 2020, à 21h30, le Sénat débattra des conclusions du rapport « Sauvetage en mer : replacer les bénévoles au cœur de la décision ». Ce débat a été demandé par la mission d'information sur le sauvetage en mer ayant pour rapporteur Didier Mandelli, sénateur de Vendée.
 
 

Par Christophe François

La Société Nationale de Sauvetage en Mer est une association de bénévoles mais, de tous temps, elle a été également une affaire politique.
Son budget dépend des dons, bien sûr, mais aussi des dotations des collectivités et du siège national, basé à Paris.
Simplement, avant, tout se passait en toute discrétion, à l'image des marins et des sauveteurs.

Ces dernières années, elle a du s'adapter aux évolutions de la société, c'est à dire trouver un nouvel équilibre entre la diminution des marins pêcheurs (qui constituaient le gros de ses troupes), la formation de ses bénévoles, l'amélioration du matériel de sauvetage et le désengagement de l'Etat. Certaines stations SNSM sont également confrontées à la pénurie de bénévoles. La SNSM est désormais entrée, depuis les années 2000, dans une ère de communication.

Bénévolat donc, mais politique également. Et dans cette perspective, un débat se tiendra au Sénat ce mardi 7 janvier, à partir de 21h30, autour des conclusions du rapport d'information « Sauvetage en mer : replacer les bénévoles au cœur de la décision ». 

Ce débat a été demandé par la mission commune d'information, présidée par Corinne Féret, sénatrice du Calvados et ayant pour rapporteur Didier Mandelli, sénateur de Vendée.

 
Les sauveteurs de la SNSM à la cérémonie d'hommage le 13 juin 2019 aux Sables d'Olonne / © Olivier Quentin, France 3 Pays de la Loire
Les sauveteurs de la SNSM à la cérémonie d'hommage le 13 juin 2019 aux Sables d'Olonne / © Olivier Quentin, France 3 Pays de la Loire

 

L'après Sables d'Olonne



Créée le 19 juin 2019, à la suite du drame survenu le 7 juin aux Sables d’Olonne, qui a entraîné la mort de trois sauveteurs de la Société nationale de sauvetage en mer, la mission commune d’information du Sénat sur le sauvetage en mer et la sécurité maritime a pour objet d’examiner le modèle économique du sauvetage en mer financé en quasi-totalité par des dons, son modèle social qui repose sur le bénévolat et ses besoins en termes de logistique et d’investissement.

Durant les mois qui ont suivi le drame des Sables d'Olonne, les sénateurs de cette commission se sont rendus dans certaines stations SNSM du littoral afin de mieux appréhender les réalités des bénévoles sur leur territoire. 
 
Le débat permettra de rappeler les 30 propositions de la mission d’information axées sur des problématiques indissociables : la reconnaissance du bénévolat, l’implication de tous les usagers de la mer dans le financement du sauvetage,  la réforme de la SNSM pour plus de démocratie et la décentralisation des décisions. Il sera également l’occasion de confronter les besoins exprimés par les sauveteurs bénévoles aux récentes décisions du Cimer (comité interministériel de la mer).
 
Tous les groupes politiques du Sénat présenteront leur point de vue sur ce sujet au cours d’un débat interactif, en présence de Jean-Baptiste Djebbari, Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports.
 
Le débat sera diffusé en direct sur le site du Sénat puis disponible en vidéo à la demande.

Pour tout renseignement concernant la Société Nationale de Sauvetage en Mer, pour tout don à l'association rendez-vous ici.
 
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus