• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Stand-up paddle : ils parcourent 23 kilomètres de la côte vendéenne en 2h14

Titouan Puyo pendant la course de longue distance Vendée Gliss, ce samedi 19 mai. / © Vendée Gliss Event
Titouan Puyo pendant la course de longue distance Vendée Gliss, ce samedi 19 mai. / © Vendée Gliss Event

De Fromentine à Saint-Jean-de-Monts, les leaders mondiaux ont tenu les 13km/h dans des conditions pas toujours favorables ce samedi. 

Par Cathy Dogon

Vent dans le dos, les champions du monde de paddle sont partis ce samedi de Fromentine pour 23km. Pour la deuxième édition du Vendée Gliss Event, les surfers empoignant leur pagaie ont rejoint Saint-Jean-de-Monts, non sans difficultés. Le temps a changé pendant la compétition, amenant un vent de travers. 

Les plus rapides ont glissé les vagues à 13km/h de moyenne, arrivant à destination en 2h15. 


La compétition fait partie du circuit international. Seule une autre compétition se déroule en France pour cette discipline. Elle se situe à Hossegor et aura lieu au courant du mois de juin.

De l'endurance dans les bras


La particularité des vagues vendéennes ? Leur facilité. Alors les organisateurs ont opté pour l'endurance. Sur des championnats comme celui-ci, les distances s'étalent entre 15 et 20 km. Les Vendéens sont encore loin dans les 50 km qui se pratiquent en stand up paddle à Tahiti ou Hawaï mais se placent franchement sur la scène internationale, selon Philippe Le Duault, directeur de la Société d'économie mixte locale Saint-Jean activités. 

Au départ, ils devaient partir de l'Île d'Yeu, mais nous avons adapté le parcours en fonction des conditions météo. Le vent n'était pas dominant de mer, on a donc commencé la course depuis Fromentine. 23km, c'est très difficile, ça demande un bon niveau.


L'année dernière, 19 participants s'étaient inscrits à la compétition nationale. Un chiffre qui a triplé cette année avec 71 challengers : 16 femmes, 6 espoirs, et 54 hommes. 



Titouan Puyo a remporté cette course longue distance en 2h15, à 15 secondes d'écart du second, l'Hongrois Bruno Hasulyo. Et il avoue en avoir bavé en deuxième partie :

Je savais que la fin allait être compliquée. Personnellement, je savais que j'allais mieux glisser en première partie, les vagues dans le dos, et que je devais me maintenir en deuxième.

Le Français, d'origine calédonienne, s'impose au championnat du monde, et en équipe de France. En féminin, c'est Olivia Piana qui a remporté l'édition en 2h42, à trois minutes de sa rivale, française elle aussi. 

Une troisième édition du Vendée Gliss Event aura lieu en mai 2019. En attendant, les trois jours de glisse se poursuivent avec des animations sur les cités balnéaires. Toutes les informations ici.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus