La maisonnée des p'tits+, une colocation inclusive entre étudiants et personnes handicapées mentales

durée de la vidéo : 00h03mn11s
La maisonnée des p'tits+ : une collocation entre étudiants et personnes handicapés, un reportage de Siegrid de Misouard, Jean-Marc Lalier et Étienne Ertul ©France Télévisions

Ce n'est pas une colocation classique. En plein centre de la Roche-sur-Yon, des étudiants et des personnes handicapées mentales partagent une grande maison, grâce à l'association "1P'tit+". Les colocataires organisent chaque mercredi un diner tous ensemble.

"1P'tit +", c'est une colocation pas comme les autres, sept étudiants et sept personnes en situation de handicap mental vivent ensemble dans une maison en plein centre de la Roche-sur-Yon, près de la gare.

Cette association, fondée par Jean-Philippe Guilhaumon, repose sur le concept de mixité et d’autonomie accompagnée. Lui-même parent d'un enfant handicapé, il appelle ces jeunes adultes handicapés de la maison, "les p'tits +".

Un p'tit + est souvent un chromosome en plus, mais c'est une déficience intellectuelle, une fragilité qu'il faut accompagner.

Jean-Philippe Guilhaumon

Président association "1P'tit+"

 

Dans la maisonnée des p'tits +, tout le monde dispose d'une chambre personnelle pour que chacun puisse avoir son cocon. Un grand salon est à disposition de tous, ainsi qu'une cuisine et un coin "activité mathématiques" pour apprendre et jouer.

Pour les personnes handicapées, ces espaces permettent leur émancipation, participent à développer leur autonomie et à se construire sans leurs parents. 

Inclure le handicap à la vie étudiante

Étudiants et personnes en situation de handicap cohabitent, malgré leurs emplois du temps différents. La journée, les étudiants vont en cours et "les p'tits +" font des activités ou des sorties. Une fois par semaine, le mercredi, ils se réunissent tous autour d'un bon repas et d'une soirée dansante.

J'aime bien danser avec les autres, ça fait du bien, on prend des photos, c'est la fête !

Blandine

P'tit +

Les "p'tits +" cuisinent et mettent la table pour tout le monde, avec l'aide de la maîtresse de maison, Bénédicte Tournier, qui veille à ce que tout se passe bien. C'est un moment de partage important pour les colocataires et indispensable pour permettre un moment d'échanges dans la semaine.

"Ils apprennent à nous connaître, à vivre dans un monde qu'ils n'ont pas eu l'habitude de connaître depuis qu'ils sont gamins.", raconte un étudiant de la colocation.

Et nous, c'est pareil, on sort aussi de notre zone de confort en les découvrant.

Nance

Étudiant de la colocation

Des espaces inclusifs

Des espaces comme celui-ci sont assez rares, car la colocation inclusive est encore peu connue du grand public et les institutions n'ont pas assez de places.

"Il faut absolument qu'on puisse leur offrir une solution pour qu'ils puissent développer toute leur indépendance et leur capacité d'autonomie.", estime le président de l'association.

Pour savoir s’il existe des habitats partagés inclusifs près de chez vous, il suffit de s'adresser aux bailleurs sociaux, aux collectivités locales ou aux associations du secteur social ou médico-social.

. Le site de l'association "1P'tit +" poste régulièrement sur la vie de la maison, avec sa newsletter. Il est également possible de déposer une candidature pour rejoindre la colocation si vous êtes un étudiant ou un jeune professionnel.

Le site 1P'tit + à retrouver juste ici.

Le reportage de Siegrid de Misouard, Jean-Marc Lalier et Étienne Ertul

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv