Cet article date de plus de 6 ans

Vendée : deuxième jour de grève chez Bénéteau

Les salariés du groupe Bénéteau sont en grève pour réclamer une augmentation de leurs salaires. Les premières négociations n'ayant pas abouti, salariés et direction se sont remis ce mercredi matin autour de la table pour tenter de trouver un accord.
Le mouvement a été initié hier mardi par les salariés du constructeur de bateaux sur le site de Dompierre-sur-Yon qui emploie 1 900 personnes.
Le désaccord porte sur les augmentations de salaires. Dans un premier temps, les salariés réclamaient une hausse de 3,5% la direction leur en a proposé 0,6 à l'issue des premières négociations.

Ce matin, les syndicats se sont donc joints au mouvement et les grévistes ont décidé de bloquer le site...
Ils demandent à présent une augmentation minimum de 1,5% ce qui équivaut à 25 euros brut pour un salaire de 1 600 euros. 

En cette fin de matinée, la direction leur a accordé 20 euros, mais l'intersyndicale CGT-FO-CFDT ne veut pas céder avant d'avoir obtenu gain de cause.

Ce mercredi matin, les usines Bénéteau-Jeanneau de Vendée et Loire-Atlantique sont bloquées. Les salariés prévoient de poursuivre leur mouvement tant que la direction ne leur accordera pas 1,5% d'augmentation de salaire. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie nautisme loisirs sorties et loisirs mer