Les Sables-d'Olonne : le 4 juillet prochain, 22 skippers au départ de la course qualificative au Vendée Globe 2020

22 voiliers vont prendre le départ de la course Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne. Une épreuve à laquelle ne participera pas le gallois Alex Thomson. Le départ de cette épreuve qualificative pour le Vendée Globe 2020 sera à suivre en direct sur France 3 Pays de la Loire.  
Le skipper Maxime Sorel à bord de son voilier de classe IMOCA en mai 2020
Le skipper Maxime Sorel à bord de son voilier de classe IMOCA en mai 2020 © IMOCA

Pourquoi cette course ?

Pour cause de pandémie de Covid-19, les deux courses qualificatives pour le Vendée Globe 2020 initialement prévues ont été annulées. Cette course permet aux concurrents à la recherche de qualification de boucler des Milles, et pour tous les concurrents de trouver des conditions de navigation extrème. Le parcours prévoit un passage à proximité du cercle polaire, soit au-delà du 60° Nord. Quatre mois plus tard, le Vendée Globe entrainera ses concurrents sous le 55° Sud. 

Quelles conditions d'organisation ?

Pas de village départ aux Sables-d'Olonne, les bateaux rejoindront directement la ligne de départ depuis leurs ports d'attache. Les contrôles de sécurité seront menés dès le 25 juin dans les différents ports. Le briefing parcours et sécurité du 30 juin sera en mode visioconférence, tout comme le briefing météo du 2 juillet. Le vendredi 3 juillet, les bateaux prendront la direction de la ligne de départ. 

Direction les Açores ou l'Islande, le "sens" de la course sera déterminé dans la semaine précédant le départ par les organisateurs, ceci en fonction des conditions météo à venir.  

La course s'élancera le samedi 4 juillet à 15H 30, un départ à suivre sur différentes antennes régionales de France 3 dont France 3 Pays de la Loire.

Benjamin Dutreux, originaire de l'île d'Yeu et annoncé comme partant par les organisateurs n'est pas certain de partir car en manque de financement.

Une course sans Alex Thomson

Le gallois, qui espère gagner le prochain Vendée Globe après plusieurs places d'honneur, ne participera pas à la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne. Alex Thomson vient de remettre son voilier à l'eau après avoir failli le perdre lors de la dernière Transat Jacques Vabre. Le britannique ne souhaite pas prendre de risques inutiles.

"Cette décision a été prise car la course ne s'alignait pas parfaitement dans notre calendrier et qu'il y avait, nécessairement, encore des restrictions sur les déplacements et des exigences de quarantaine dûs au contexte actuel, ce qui rendait la participation à la course plus complexe. J'ai également quelques inquiétudes quant aux risques liés à une course qui mène les bateaux bien plus au nord que le cap Horn n'est au sud. Pour nous, c'était un risque inutile à prendre à quelques mois du départ du Vendée Globe."    

Ils ont dit 

Yves Auvinet, Président du Conseil départemental de Vendée :

« Soutenir la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne est dans la continuité des démarches que nous menons pour assurer le départ du Vendée Globe le 8 novembre prochain. Nous nous réjouissons d’accueillir aux Sables d’Olonne les skippers du Vendée Globe, au départ et à l’arrivée d’un tour de chauffe qui s’annonce palpitant. Je félicite tous les acteurs qui ont su s’adapter aux contraintes du moment et qui ont proposé ce programme qui séduira les marins, les Vendéens et tous les supporters connectés à distance durant cette nouvelle aventure. »

Antoine Mermod, Président de la Classe IMOCA :

« Les équipes sportives de la Classe IMOCA ont réussi un tour de force en remportant une course contre-la-montre loin d’être gagnée, après deux mois de confinement. Je suis fier des capacités d’adaptation et de réaction des teams, de leurs partenaires et des équipes qui composent l’organisation de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne.

Corinne Migraine, vice-Présidente de la FFVoile, département Compétition et Performance : 

« Toute la communauté de la voile n’a pas ménagé ses forces pour obtenir les autorisations requises pour l’organisation de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne. Nous avons su proposer un document de préconisations sanitaires de référence, qui a convaincu du sérieux de la course au large tous les acteurs institutionnels avec lesquels nous avons échangé : le Ministère des Sports, le Secrétariat d’État à la Mer et la Direction Interministérielle des Grands Événements Sportifs, qui a intégré le Vendée Globe dans son calendrier aux côtés du Tour de France cycliste et de Roland-Garros par exemple. Ce document va servir à toutes les classes de bateaux, dont les classes Figaro et Mini. Nous appuyer sur la course au large professionnelle pour défricher avait le sens de l’exemple, et le message qui a été entendu est celui de l’exemplarité. Ces démarches nous ont permis d’expliquer aux institutions comment fonctionne la course au large, ses réalités techniques, sportives et financières, et les enjeux, notamment ceux de l’automne avec le Vendée Globe. Mais la plus grande victoire que nous ayons vécue en partage, c’est l’union de la communauté de la mer et notre capacité à travailler comme une équipe, pour faire avancer un objectif qui sert à tout le monde ».

Les 22 skippers engagés
Fabrice Amedeo - Newrest - Art & Fenêtres     
Yannick Bestaven – Maître CoQ        
Jérémie Beyou – Charal
Arnaud Boissières – La Mie Câline-Artisans Artipôle                 
Manuel Cousin – Groupe Sétin
Clarisse Crémer – Banque Populaire IX
Charlie Dalin – Apivia   
Samantha Davies – Initiatives Cœur 
Benjamin Dutreux – Water Family - Oceania Hôtels  
Kevin Escoffier – PRB  
Boris Herrmann – Seaexplorer – Yacht Club de Monaco
Isabelle Joschke – MACSF      
Miranda Merron – Campagne de France          
Clément Giraud – Vers un monde sans Sida    
Giancarlo Pedote – Prysmian Group    
Alan Roura – La Fabrique        
Thomas Ruyant – LinkedOut    
Damien Seguin – Groupe Apicil
Kojiro Shiraishi – DMG Mori     
Sébastien Simon – Arkea Paprec         
Maxime Sorel – V and B-Mayenne       
Armel Tripon – L’Occitane en Provence
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile