Vendée Globe 2020 : abandon du Sablais Sébastien Simon sur avarie, il fait route vers l'Afrique du Sud

48 heures après avoir été victime d'une sérieuse avarie sur son voilier, avec notamment une voie d'eau, Sébastien Simon a pris la décision d'abandonner le tour du monde à la voile, sans escale et sans assistance. 
Sébastien Simon à bord d'Arkéa Paprec
Sébastien Simon à bord d'Arkéa Paprec © Martin Viezzer / Arkéa Paprec
Hier encore, en route vers le nord afin de trouver des conditions de mer plus clémente, le skipper d'Arkea Paprec réfléchissait à différentes options afin de réparer les dégâts dûs au choc de son foil tribord avec un OFNI. 
 
Ce matin, le skipper des Sables-d'Olonne annonce sa décision d'abandonner et de rejoindre la ville du Cap :

" Il est temps pour moi de prendre une décision. Avec l’équipe, nous avons beaucoup réfléchi aux réparations possibles. Mais pour les envisager, il fallait sacrifier mon foil, le découper. C’est une pièce hyper massive de 300 kilos. Puis il aurait ensuite fallu réparer la coque par l’extérieur et sur le pont pour rendre étanche le puits de foil. Pour ça, je n’avais pas d’autre choix que de me dérouter vers Cape Town. Ces réparations s’annonçaient très compliquées. Probablement, quatre à cinq jours de travail sans compter la réparation de la cloison et un problème que j’ai découvert sur mon manchon de palonnier arrière qui génère une deuxième voie d’eau… La météo pour mon arrivée à Cape Town était très défavorable, je n’aurais pas pu attaquer les réparations avant deux ou trois jours après mon arrivée. Surtout, tout ça n’est pas raisonnable car il n’était pas garanti que les réparations tiennent pour la suite de la course. Je ne peux pas continuer..."

Au moment du choc, Sébastien Simon naviguait en 4ème poistion du vendée globe après avoir participé aux opérations de secours de Kevin Escoffier. Sébastien Simon, skipper âgé de 30 ans annonce à ses supporters son envie d'être au départ du Vendée Globe 2024.  Au Cap, Sébastien Simon va rejoindre le voilier Hugo Boss d'Alex Thomson.

Le skipper gallois, l'un des grands favoris de ce 9ème Vendée Globe a été lui même contraint à l'abandon suite une avarie, il vient d'amarrer son voilier dans le port sud-africain.    





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile mer nature