Vendée Globe 2020 : ils sont à 12 à avoir passé l'équateur, chacun a fêté ça à sa manière

Ils sont 12 à avoir passé l'équateur, 12 à avoir désormais la tête à l'envers ce jeudi soir. Un passage qui se fête dignement.

Sebastien Simon sur Arkea Paprec a fêté son passage de l'Equateur
Sebastien Simon sur Arkea Paprec a fêté son passage de l'Equateur © Sebastien Simon / Arkea Paprec
En cette fin d'après-midi de jeudi, ils sont désormais 12 à avoir passé l'équateur. Pour le skipper sablais Sébastien Simon, 11e à la franchir, cela valait bien une petite bouteille de champagne, "pour Neptune, on va lui faire une petite offrande".

Du champagne chaud, c'est pas top !

Sébastien Simon, au passage de l'Equateur

"Le bateau va très très vite ! Ça file bien dans les alizés du sud; on a passé le pot au noir cette nuit. Petit passage de l’équateur à 26 nds ! ", s'est félicité le skipper. Damien Seguin, 12e skipper de la flotte à franchir l'équateur, et à désormais naviguer la tête à l'envers, avait également visiblement aussi les idées à l'envers au moment de faire son offrande : une pomme. "Je crois que je me suis trompé entre Poséidon et Neptune... Ils n'auront qu'à se partager la pomme ! " Jean Le Cam, vieux briscard de l'épreuve, a passé plusieurs fois l'équateur. Il n'a cependant pas dérogé à la règle avec un grand principe, "ne pas décevoir Neptune parce qu'il adore les bons produits donc il y a toujours dans la tradition une goutte pour le bateau, une goutte pour Neptune" . "Un petit Chateau Teynac 2010" au menu de la cantine Le Cam pour Neptune, donc.Thomas Ruyant, 2e de la flotte, a, quant à lui été bien embêté pour son offrande à Neptune, "j'étais un peu en flippe de ne rien trouver au père Neptune, j'avais bien le pudding de ma maman, dans lequel je suis sûr il y a un peu de rhum, du coup j'ai fini par fouiller mes sacs d'avitaillement et je suis tombé sur un bon vieux rhum de mon pote Pierrot". Thomas Ruyant est toujours 2e au pointage de 14 heures, ce jeudi 19 novembre, juste derrière Alex Thomson qui a été le premier à traverser l'équateur, mercredi en milieu de journée. Charlie Dalin et Jean Le Cam arrivent ensuite au classement.
 

La tradition du passage de la ligne

Le franchissement de l'équateur par un navire, quelqu'il soit, est appelé passage de la ligne. "Il est l'occasion de festivités initiatiques organisées pour les marins qui le franchissent pour la première fois, dénommés "néophytes". Elles s'achèvent par une cérémonie rituelle (le baptême) qui transforme le néophyte en "chevalier des mers". Un diplôme est remis en souvenir à chaque nouveau chevalier. Il devra le présenter à tout passage de ligne suivant, sous peine d'être considéré comme néophyte... passage de la ligne est une tradition dans la marine marchande et nationale", rappelle le ministère de la Défense. 

Les skippers, novices ou expérimentés, respectent la tradition même s'ils allègent la cérémonie ne faissant qu'une offrande à Neptune, gardant leur course en ligne de mire. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile mer nature