En Vendée, les parcs éoliens d'Yeu et Noirmoutier autorisés par le gouvernement

L'éolienne Floatgen installée au large du Croisic en Loire-Atlantique / © C.François France 3 Pays de la Loire
L'éolienne Floatgen installée au large du Croisic en Loire-Atlantique / © C.François France 3 Pays de la Loire

Le gouvernement a donné son feu vert à l'exploitation contestée du parc éolien en mer situé au large des îles d'Yeu et de Noirmoutier, en Vendée.

Par FB avec AFP

Dans des arrêtés pris le 12 octobre dernier et publiés ce mardi 6 novembre au Journal officiel, le gouvernement autorise l'exploitation contestée de deux parcs éoliens en mer, l'un est situé au large des îles d'Yeu et de Noirmoutier, l'autre au large du Tréport en Seine-Maritime.

La société Eoliennes en Mer Iles d'Yeu et de Noirmoutier (EMYN) "est autorisée à exploiter une installation éolienne de production d'électricité en mer, d'une capacité de production de 496 MW, localisée sur le domaine public maritime au large des Iles d'Yeu et de Noirmoutier", précise l'arrêté pris par le ministère de la Transition écologique et solidaire.
  
Le projet de Noirmoutier a reçu fin octobre les premières autorisations par la préfecture de Vendée pour un parc de 62 éoliennes, un projet en développement depuis quatre ans qui se heurte à des opposants craignant pour la biodiversité.
Le projet, développé notamment par Engie, prévoit une production moyenne de 1 900 gigawattheures (GWh) d'électricité par an. Cela correspond à la consommation annuelle de 790 000 personnes, soit plus que le nombre d'habitants de la Vendée (674 000).

Le parc sera situé à 11,7 km au large de l'Île d'Yeu et 16,5 km de Noirmoutier. Il représente un investissement de 2 milliards d'euros et devrait être opérationnel à partir de 2021 pour une durée de 25 ans.
Parc éolien Yeu-Noirmoutier
Pendant 18 mois, les demandes d'autorisations administratives déposées en mai 2017 par EMYN ont été instruites, ce qui a notamment conduit à une enquête publique entre avril et mai 2018. Au total, 76% des personnes qui se sont exprimées ont dit être opposées au projet.

Une première éolienne flottante installée sur les côtes françaises, au large du Croisic, en Loire-Atlantique, a commencé à alimenter le réseau électrique le 18 septembre dernier.  

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus