Amiante: La cour d'appel d'Aix reconnait le préjudice d'anxiété

© AFP
© AFP

C'est une première qui pourrait faire jurisprudence: Le préjudice d'anxiété lié au contact de l'amiante, a été reconnu pour cinquante salariés des anciens chantiers navals par la cour d'appel d'Aix.

Par Christophe Monteil

Pour la première fois en France, la cour d'appel d'Aix-en-Provence reconnait le préjudice d'anxiété à d'anciens salariés des chantiers navals de la Ciotat et du port autonome de Marseille. La juridiction examinait ce matin cinquante dossiers, chaque plaignant bénéficiera de 8 000€ d'indemnités
Des indemnités que versera l'AGS, l'assurance garantie des salaires, qui se subtitue aux entreprises qui aujourd'hui n'existent plus.
Leur avocate a fait valoir que ces salariés vivent chaque jour dans l'angoisse de déclarer une maladie dûe à l'amiante. A La Ciotat plus de 500 anciens salariés des chantiers sont décédés suite à un mésothéliome, plus communément appelé le cancer de l'amiante.
L'association Centaure qui défend les victimes de l'amiante, a déjà préparé 1 600 dossiers de même nature. Dans la région ce sont environ 3 000 personnes qui pourraient se manifester devant les tribunaux et bénéficier de cette décision de justice. 


Voir le reportage court de France 3 Provence-Alpes

DMCloud:8403
Le procès de l'amiante à Marseille

Sur le même sujet

Les + Lus