Cet article date de plus de 8 ans

Le ras-le-bol après les nouvelles inondations dans le Var

Trois inondations en trois ans. Les varois sont en colère et demandent des explications.
Le soleil est revenu sur le pourtour méditerranéen, mais les marques, les cicatrices, conséquences des inondations, étaient encore bien présentes, notamment dans Var où beaucoup de communes du littoral ont été touchées. Au Lavandou par exemple, certains quartiers étaient toujours privés d'eau et d'électricité, des commerces se trouvaient encore sous l'eau. Du coté du golfe de Saint-Tropez, la ville de Grimaud a particulièrement souffert, suite aux pluies diluviennes. A Cogolin, l'eau a seché, mais les Varois font part de leur ras-le-bol.

 

Dans un tel contexte, il est intéressant de recueillir l'analyse du maire (UMP) de Cogolin : Jacques Sénéquier

Parmi les questions posées par Jean-Bernard Vitiello, présentateur du journal de France 3 Côte d'Azur :
- avez-vous les moyens, ou pas, de prévenir par téléphone, sirène ou patrouilles municipales la population quand il y a un risque d'inondations ?
- Il y a 20 ans, on délivrait des permis de construire sans PPRI, c'est-à-dire sans plan de prévention des risques d inondations. Aujourd'hui, il y-a-il de nouvelles normes pour construire une maison après toutes ces inondations depuis 2 ou 3 ans dans le département du Var ?
- Il ne suffit pas d interdire de construire, il faut aussi aménager. Les communes du golfe ont-elles investi,  aménagé les cours d'eau pour les canaliser et éviter qu ils ne débordent, comme la Giscle ou la Môle ?
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations