Au programme de la ministre du Commerce extérieur : les V.I.E. et la sécurité numérique

Nicole Bricq en novembre 2011 à Paris- photo Eric Piermont - Afp
Nicole Bricq en novembre 2011 à Paris- photo Eric Piermont - Afp

En visite à Marseille ce lundi 28 janvier 2013,, Nicole Bricq, veut augmenter le nombre de Volontaires Internationaux en Entreprises et faire avancer la sécurité numérique.

Par Muriel Gensse

But affiché de la ministre : +25% de V.I.E. d'ici 3 ans


Un des axes de la politique ministérielle pour atteindre l’équilibre de la balance commerciale hors énergie en cinq ans, est celui de "Mieux communiquer". Pour cela les V.I.E. sont augmenté de 25% durant le quinquennat de François Hollande.   

40 000 sont déjà partis en mission à l'étranger pour le compte de 4700 entreprises depuis 2000 date de création du dispositif. 80% d'entre eux ont été embauchés à l'issue de cette expérience. 

Qu'est ce qu'un V.I.E. ?

Le V.I.E. est l'un des dispositifs de volontariat reconnus Service Civique par l'Etat. Le Volontariat International en Entreprises permet aux entreprises françaises de confier à un jeune de 18 à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois.


Les conditions du V.I.E. 

Le volontaire international est rémunéré, entre 1200 et 3000 euros nets par mois, selon le pays. Tous les métiers sont concernés : finances, marketing, commerce international, contrôle de gestion, comptabilité, mécanique, électronique, télécommunications, informatique, BTP, agronomie, tourisme, droit, ressources humaines, indique le site service civique du gouvernement.

La ministre visite les locaux d'UBIFRANCE PACA et Corse.

C'est l'Agence Française pour le Développement International des Entreprises, un Etablissement public qui a en charge l’information aux exportateurs, la promotion des technologies françaises à l’étranger et la gestion de la procédure V.I.E.. UBIFRANCE est l’interlocuteur des entreprises et assure le suivi administratif et juridique des V.I.E. en poste. Les jeunes en recherche de mission doivent plutôt s’adresser au CIVI.
en charge du Volontariat International en Entreprises.

La sécurité numérique


La ministre compte sur  les secteurs des composants et produits électroniques à haute valeur ajoutée, de la sécurité et les e-services pour trouver des clients à l'étranger.

Nicole Bricq participe à une table ronde sur la sécurité numérique à l’export en collaboration avec le pôle de compétitivité Solutions Communicantes Sécurisées à Rousset

Le Pôle SCS, dont le siège social est à Sophia Antipolis, veut devenir l’acteur incontournable et reconnu dans le domaine des solutions communicantes sécurisées en couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur des métiers. Créé en 2005 à l'initiative du gouvernement et des collectivités locales et territoriales, le Pôle fédére 280 adhérents. Leur but : concevoir et développer des solutions -qui intègrent composants, logiciels, réseaux et systèmes- afin d’échanger et traiter des informations de manière sécurisée et fiable.

Smart Packaging Solutions à Rousset

SPS est un fournisseur de composants pour le marché des cartes à puce -cartes bancaires et documents d'identité-. "En 2010, nous avons vendu 11 millions de composants. En 2011, 31 millions. Cette année, nous devrions atteindre les 35 millions dont 20 millions dans le secteur bancaire", explique Olivier Brunet, cofondateur et directeur du marketing et des produits de Smart Packaging Solutions. La PME a réalisé un chiffre d'affaires de 35,6 millions d'euros en 2011 dont 70% à l'export, comme l'indique Laurence Lo Monacao, Executive Assistance chez SPS. 

Sur le même sujet

Les + Lus