La clinique Beauregard à Marseille reprise par le groupe Sainte-Marguerite

Publié le Mis à jour le
Écrit par

L'information a été révélée par nos confrère de laprovence.com. L'offre de reprise du groupe Sainte-Marguerite sera signée mercredi.

Après des mois de rumeurs et d'incertitude, c'est le soulagement à la clinique Beauregard. L'hôpital privé marseillais ne fermera pas  Il a trouvé un repreneur.
La clinique privée Beauregard située dans le 12eme arrondissement de Marseille devrait être reprise par un groupe de santé toulonnais (propriétaire de la clinique Vert-Côteau à Marseille et de quatre autres établissements dans le Var). L'offre précise, Sophie Manelli dans son article, évite une fermeture et "à ses 800 salariés et médecins un transfert redouté sur d'autres établissements de la région marseillaise". La signature de l'accord doit intervenir le 3 avril prochain.

Les réactions

Eugène Caselli, président de Marseille-Provence Métropole
"Je me félicite qu’une solution ait été trouvée pour empêcher la fermeture de l’hôpital privé Beauregard évitant ainsi le transfert de ses 800 salariés, de ses médecins et sauvant la maternité". 
"Ayant suivi de près ce dossier, n’ayant jamais cessé d’être en contact et aux côtés des salariés à qui j’ai rendu visite, je ne doute pas que le repreneur qui sera officialisé mercredi prochain, le groupe Sainte-Marguerite, saura pérenniser le site et le développer. C’est une bonne nouvelle pour Marseille, pour l’accès aux soins des Marseillais et pour l’ensemble des professionnels de santé".

Jean-Marc Coppola, vice-président de la Région PACA
"Le comité d’entreprise extraordinaire qui s’est déroulé ce matin à l’hôpital privé Beauregard a voté à l’unanimité pour le projet de cession de l’établissement au groupe Sainte-Marguerite – déjà propriétaire de cinq cliniques - qui s’en était porté acquéreur.
C’est une première victoire à mettre à l’actif de la mobilisation déterminée et déterminante des personnels, médecins, usagers et de l’ensemble des soutiens que je remercie
.
Si le projet médical retenu repousse, dans l’immédiat, les menaces de fermeture de Beauregard, la future direction doit s’engager à donner les garanties fiables, à plus long terme, de la pérennisation du site, avec l’ensemble de ses personnels, équipements et activités.
La qualité de l’offre de soins ne doit subir aucune conséquence de cette reprise. Les salariés et leurs organisations syndicales, la population et les élus continueront d’être vigilants et d’exiger un engagement clair de la part du groupe Sainte-Marguerite
".