Gaby Charroux, démissionne de la présidence de la Communauté d'agglomération du Pays de Martigues

Le député maire de Martigues, Gaby Charroux
Le député maire de Martigues, Gaby Charroux

Le député maire de Martigues à déclarer vouloir mettre toutes ses forces dans le combat contre la métropole à L'Assemblée Nationale 

Par Marc Civallero

A propos de la métropole que souhaite mettre en place le gouvernement, Gaby Charroux a notamment déclaré sur son blog: L'obstination du Gouvernement à vouloir imposer la Métropole Marseillaise ne justifie pas, à elle seule, ni sa nécessité, ni sa légitimité. Il n'y a aucune légitimité dans cette Mégapole imposée concentrant tous les pouvoirs de décisions."


Voici la déclaration du député maire
Déclaration du 15 avril 2013


"Au moment de mon élection en tant que Député des Bouches-du-Rhône cette question a été plus que posée ; elle a été envisagée, préparée, construite et annoncée.

Cependant au moment de ce choix, partagé et concerté (au sein da la CAPM, au sein de la ville de Martigues), s'est posée avec acuité, avec urgence, la question de la Métropole remise au goût du jour par le nouveau Gouvernement.

La place de président d'intercommunalité et de député des bouches du Rhône m'a conféré une responsabilité dans le débat et la bataille engagés qui nécessitait une présence et une proximité.

Des élus et présidents d'intercommunalités m'ont même appelé pour me demander de continuer à leurs côtés.

J'ai donc, depuis septembre, pris toute ma place de président d'intercommunalité et de député des bouches du Rhône dans cette bataille.

Aujourd'hui, la résistance engagée dans les Bouches du Rhône par les 109 maires et les 8 présidents d'intercommunalités doit trouver son prolongement dans le débat parlementaire.

Je veux y jouer un rôle prépondérant en tant que député. (D'ailleurs dès mercredi je vais poser une question orale au gouvernement). Mais du coup se pose avec moins d'importance, de ce point de vue là, ma place en tant que président de la CAPM. D'autant que la charge de travail à l'assemblée et à la mairie ne diminue pas bien au contraire.

Alors le temps est venu pour moi, comme j'ai pu le faire en tant que président de la CAPM jusqu'alors, de mettre toute mon énergie dans la bataille législative et d'y consacrer du temps, sans pour autant diminuer mon activité locale en tant que maire de martigues.

Il faut donc faire des choix, conforter des responsabilités et permettre à des élus qui m'entourent de prendre des responsabilités.

Le moment est donc venu pour moi de laisser mon poste de président de la CAPM.
Jeudi un nouveau président sera élu. Nous proposerons comme candidat : le 1er vice-président Henri Cambessedes que je continuerai à accompagner pour qu'il réussisse pleinement.

Nous avons pris le temps du bon moment et de la bonne situation pour faire cette transmission. Le faire hier, ça aurait été précipité, attendre n'aurait pas été sérieux et peut être un peu tard pour mon successeur qui aura à prendre sa place et une place surtout à sa mesure."

Gaby CHARROUX
Député-Maire de Martigues

Sur le même sujet

Les + Lus