Festival du film de Cannes : la sélection officielle

Publié le Mis à jour le
Écrit par France Montagne .

Le programme de la Sélection officielle du plus grand rendez-vous du cinéma vient d'être dévoilé. Six films de réalisateurs français sont en lice. 


C'est avec plus d'une heure de retard sur l'horaire officiel que
les organisateurs du 66 ème Festival de Cannes viennent de rendre leur copie !
19 films sont donc en compétition pour la Palme d'Or.

  • Valeria BRUNI-TEDESCHI : UN CHÂTEAU EN ITALIE
  • Ethan COEN, Joel COEN : INSIDE LLEWYN DAVI
  • Arnaud DESPALLIÈRES : MICHAEL KOHLHAAS 2h05
  • Arnaud DESPLECHIN : JIMMY P. (PSYCHOTHERAPY OF A PLAINS INDIAN) 
  • Amat ESCALANTE : HELI
  • Asghar FARHADI : LE PASSÉ
  • James GRAY : THE IMMIGRANT
  • Mahamat-Saleh HAROUN : GRIGRIS
  • JIA Zhangke : TIAN ZHU DING (A TOUCH OF SIN)
  • KORE-EDA Hirokazu   :SOSHITE CHICHI NI NARU (LIKE FATHER, LIKE SON)
  • Abdellatif KECHICHE : LA VIE D’ADЀLE
  • Takashi MIIKE : WARA NO TATE (SHIELD OF STRAW)
  • François OZON : JEUNE ET JOLIE
  • Alexander PAYNE : NEBRASKA
  • Roman POLANSKI : LA VÉNUS À LA FOURRURE
  • Steven SODERBERGH : BEHIND THE CANDELABRA (MA VIE AVEC LIBERACE)
  • Paolo SORRENTINO : LA GRANDE BELLEZZA (THE GREAT BEAUTY)
  • Alex VAN WARMERDAM : BORGMAN
  • Nicolas WINDING REFN : ONLY GOD FORGIVES

 


Six réalisateurs français sont en lice

François Ozon " Jeune et Jolie ", Abdellatif Kechiche  " La vie d'Adèle ", Arnaud Desplechin, " Jimmy P. " et Roman Polanski  " La Venus
à la Fourrure 
", concourent donc pour la très prisée Palme d'Or.
Parmi eux figurent également Valeria Bruni-Tedeschi " Un château en Italie "
et, pour la première fois en compétition, Arnaud des Pallières " Michael Kohlhaas ".
Le Franco-polonais Roman Polanski, 79 ans, est venu pour la première fois en compétition
à Cannes en 1976 pour " Le Locataire ". Il a obtenu la prestigieuse Palme d'Or en 2002
avec " Le Pianiste ", film pour lequel il raflera aussi l'Oscar du meilleur réalisateur.

Scandale en perspective

" La Vénus à la fourrure ", avec Mathieu Amalric et Emmanuelle Seigner, est l'adaptation
d'une pièce de théâtre inspiré du roman érotique de Leopold Sacher-Masoch,
qui a donné son nom au masochisme. Un parfum de scandale en perspective.

Premières marches pour Abdellatif Kechiche

Originaire de Tunisie, Abdellatif Kechiche " la vie d'Adèle " a commencé sa carrière
comme acteur dans " Thé à la menthe ", " Les Innocents "... avant de passer derrière les caméras.
Après " L'Esquive ", un film sur la vie des cités qui cumule les Césars, il rencontre le succès en 2007
avec " La Graine et le Mulet ", plébiscité une nouvelle fois aux Césars et à la Mostra de Venise. 
A 52 ans, il montera pour la première fois les marches du palais des festivals,
pour défendre son film " La vie d'Adèle " à l'origine baptisé " Le bleu est une couleur chaude ", 
une adaptation de bande dessinée avec Léa Seydoux.

Arnaud Desplechin : le retour !

A 52 ans également, Arnaud Desplechin, pas rancunier, revient sur la Croisette
où il a moult fois monté les marches sans jamais décrocher de récompense:
rien en 1992 pour son premier long métrage " La Sentinelle ",
rien non plus en 1996, pour son premier grand succès, " Comment je me suis disputé et  ma vie sexuelle ",
deux films qui étaient en compétition officielle.Toujours rien en 2008 pour " Un conte de Noël " ou en 2000 pour " Esther Kahn ".
Jimmy P. ", avec Mathieu Amalric et Benicio del Toro, plonge au coeur de la psychanalyse d'un vétéran amérindien après la Seconde guerre mondiale.


Ozon  

François Ozon présentera à Cannes " Jeune et Jolie ", avec Marine Vacth, Géraldine Pailhas et Frédéric Pierrot,
le portrait d'une jeune fille de 17 ans en quatre saisons et quatre chansons. 
François Ozon a déjà été en compétition au Festival de Cannes en 2003 pour " Swimming Pool ".

Une seule femme en compétition : La française Valeria Bruni-Tedeschi

La Française Valeria Bruni-Tedeschi, 48 ans, soeur aînée de Carla Bruni,
est la seule femme parmi les 19 réalisateurs en compétition officielle pour cette édition
2013 du Festival de Cannes.
En 2012, pas une réalisatrice ne figurait au générique des 22 films en lice pour
la Palme d'or. Le Festival, qui fête cette année ses 66 ans, n'a connu qu'une Palme
d'or féminine dans son histoire: celle de la Néo-Zélandaise Jane Campion
pour " La Leçon de Piano ", en 1993.
"Les oeuvres que vous aurez sous les yeux bientôt seront des oeuvres faites par
des artistes et des cinéastes dont a priori nous ne préjugeons pas de leur qualité
selon qu'elles sont réalisées par des hommes ou par des femmes
", avait alors réagi
lors d'une conférence de presse Thierry Frémaux, délégué général du Festival.

"Le problème n'est pas au festival de Cannes, il est dans
des choses sur lesquelles il va falloir de toute façon s'interroger,
comme les écoles de cinéma", a-t-il insisté, en se disant prêt à accueillir
à Cannes un débat sur le sujet.
L'édition 2013 de la sélection Un certain regard, en revanche, s'ouvrira avec
le dernier film de l'Américaine Sofia Coppola " The Bling Ring " et plusieurs réalisatrices
y figurent dont les Françaises Claire Denis " Les salauds ", avec Vincent Lindon
et Chiara Mastroianni et Rebecca Zlotowski " Grand Central ", son deuxième film,
avec Léa Seydoux et Tahar Rahim.
L'an dernier, M. Frémaux, qui a la haute main sur la sélection, avait assuré qu'il
ne sélectionnerait "jamais un film qui ne le mérite pas simplement
parce qu'il est réalisé par une femme".

Cannes côté potins 

Pour la montée glamour des célèbres marches, on annonce déjà Leonardo DiCaprio,
Marion Cotillard, Robert Redford, Matt Damon, Ryan Gosling,
Benicio del Toro, Michael Douglas et Bérénice Bejo.
Il faudra attendre la semaine prochaine pour connaître la composition du
jury, présidé par Steven Spielberg. La rumeur annonce Nicole Kidman.






 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité