Le collectif de Notre-des-Landes se mobilise contre la LEO d'Avignon

Des militants anti-LEO ont installé leur campement sur les terres agricoles menacées par le béton. / © France 3
Des militants anti-LEO ont installé leur campement sur les terres agricoles menacées par le béton. / © France 3

Les militants écologistes ont planté leurs tentes sur les terrains agricoles de la future rocade Liaison Est-Ouest (LEO) qui doit contourner le Sud d'Avignon à l'horizon 2020 pour relier l'A 7 à l'A9. Les riverains, eux, se bat depuis 23 ans contre le projet routier. 

Par Annie Vergnenegre

Les militants du collectif de Notre Dame des Landes dans la région ont trouvé à Avignon un nouveau combat à mener.
Depuis samedi dernier, ils ont implanté leurs tentes sur les terrains agricoles de la future rocade baptisée LEO, Liaison Est-Ouest qui prévoit le contournement d'Avignon par le sud pour relier les autoroutes A7 et A9 respectivement en direction de Marseille et de Barcelone.
Sur son blog le collectif appelle à la mobilisation contre la LEO. / ©
Sur son blog le collectif appelle à la mobilisation contre la LEO. / ©


la ceinture verte menacée

Le projet est dans les cartons depuis près d'un quart de siècles. Depuis le début, les exploitants agricoles se battent sans relâche pour sauver leurs terres dénonçant l'inutilité et le coût du tronçon routier dont la mise en service est prévue en 2020.

23 ans de lutte 

Les riverains se sont regroupés au sein du Collectif Avignonnais de Sauvegarde des Terres Agricoles. 50 hectares de terres maraîchères sont directement menacées par le tracé.
DMCloud:62929
Les anti-LEO se mobilisent


Sur le même sujet

Les + Lus