• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Le RCToulon condamné à 35 000 euros d'amende pour abus de publicité sur les maillots; le président Boudjellal “dégoûté”

Mourad Boudjellal, président du RC Toulon / © BORIS HORVAT / AFP
Mourad Boudjellal, président du RC Toulon / © BORIS HORVAT / AFP

35 000 euros, dont 5000 avec sursis, c'est le montant de l'amende infligée par la Ligue nationale de rugby. La raison : "Non respect des dispositions relatives à la publicité sur les équipements de jeu" infraction constatée de la 23ème journée de Top 14 jusqu’à la finale.

Par Yves Lebaratoux

Cette décision ne va pas améliorer les relations du président du RCToulon avec les instances nationales. Considéré "comme rebelle", Mourad Boudjellal a le sentiment qu'on s'acharne sur sa personne et à travers lui, qu'on s'en prend au RCToulon. Il pense que "certains" sont jaloux de sa réussite, d'autant plus qu'il n'entend pas se fondre dans le moule et accepter aveuglément tous les codes.
Faut-il rappeler que Mourad Boudjellal a déjàt été lourdement sanctionné après une attaque contre le corps arbitral à l'issue d'une rencontre où il avait estimé que son équipe avait été lésée.   
Aujourd'hui, il se trouve dans "l'oeil du cyclone " pour une sombre histoire de publicité sur les maillots; de façon plus précise, le nombre d’emplacements publicitaires. Le point de divergence et d'achoppement repose sur la question de savoir si le nom "Toulon-Var" est considéré ou pas comme un emplacement publicitaire. Vu de Paris, la réponse est claire, c'est non et il en coûte 35000 euros.
Plus que la sanction financière, c'est le principe qui fait réagir le président du RCToulon.

LIRE L'ARTICLE DANS L'EQUIPE.FR : "Boudjellal : « Ça me dégoûte"

Considérez-vous cette lourde sanction financière comme une nouvelle brimade? 
"J’ai l’impression qu’il y a des gens que l’on montre du doigt et qui sont responsables de tout…  Ca me dégoûte. On me fait payer les propos que j’ai tenus sur la commission de discipline. Ça n’a pas dû leur faire plaisir. Eux ont le droit de donner leur avis sur moi, j’ai aussi le droit de donner mon avis sur eux (silence). Je commence à en avoir assez ! Je vais me retirer de la commission des droits télé de la LNR. Je suis certainement trop perturbateur pour eux. Qu’ils prennent toutes les décisions qu’ils veulent…"

Propos recueillis par Richard ESCOT

 

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus