Effondrement de la scène de Madonna au Vélodrome : l'organisateur du concert demande l'annulation de sa mise en examen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre
Le drame s'était produit le 16 juillet 2009, trois jours avant le concert de la chanteuse américaine Madonna au stade Vélodrome à Marseille.
Le drame s'était produit le 16 juillet 2009, trois jours avant le concert de la chanteuse américaine Madonna au stade Vélodrome à Marseille.

4 ans après l'effondrement d'une scène de concert au stade Vélodrome à Marseille, qui avait fait deux morts et 16 blessés, la société organisatrice de la tournée de Madonna plaidait devant la Cour d'appel d'Aix-en-Provence l'annulation de sa mise en examen.

Ce 16 juillet 2009, la scène était en cours de montage sur la pelouse du stade Vélodrome à Marseille qui s'apprêtait à recevoir, trois jours plus tard, la star américaine Madonna. Vers 17h,  la grue téléscopique qui servait à soulever le toit de la scène a fait chuter la structure métallique sur des techniciens présents sous la charge. 2 personnes sont mortes et 16 autres blessées. 

Ce lundi à Aix en Provence, devant la chambre d'instruction de la cour d'appel, la société française représentant le tourneur américain de la chanteuse, Livenation France, a demandé l'annulation de sa mise en examen.

Pour les parties civiles, il n'est pas pensable que l'organisateur sorte de la procédure pointant des défauts dans l'organisation du chantier. Des éléments confirmés par des certains techniciens qui ont évoqué une certaine précipitation dans la mise en oeuvre de la grue en question, utilisée pour remplacer deux moteurs tombés en panne à quelques jours du concert. 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.