Les intermittents manifestent pour leurs droits à Avignon

Alors que les ministres de la Culture et du Travail reçoivent les organisations professionnelles du spectacle vivant à la préfecture du Vaucluse à Avignon, une manifestation est annoncée en fin de matinée.

Par Ghislaine Milliet

Aurélie Filippetti est à Avignon depuis hier pour la signature d'une convention cadre "Université, lieu de culture" avec Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
La CGT spectacle avait appelé en juin à une manifestation le 13 juillet contre "l'amputation" des crédits du ministère de la Culture, "pour en arriver à 0,68% du budget de l'Etat: une première depuis 30 ans!"
Les organisations du spectacle vivant SYNDEAC (Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles) PROFEDIM (Syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs indépendants de musique) et CIPAC (Fédération des professionnels de l'art contemporain) ont à leur tour appelé à manifester samedi matin "contre les attaques à répétition contre les moyens de production qui pénalisent la création comme la diffusion".
"Le nouveau ministère de la Culture se bat mais il est lâché par l'aveuglement de Bercy et par l'absence navrante d'implication de Matignon", disent les trois organisations dans le communiqué. L'appel à manifester est lancé alors que les règles concernant l'indemnisation chômage des intermittents du spectacle doivent être renégociées à l'automne parles partenaires sociaux.
"Malgré le soutien du gouvernement actuel, les annexes 8 et 10 du régime d'assurance chômage (intermittents du spectacle) sont sur le point d'être attaquées par le Medef et son nouveau président", souligne le SYNDEAC.
Le Festival d'Avignon bat son plein depuis le 5 juillet, avec 40 spectacles dans le "in" et plus de 1200 spectacles dans le "off", principal marché du spectacle vivant en France.

Sur le même sujet

Les + Lus