Bras de fer entre l'OM et les journalistes : vers une grève des micros ?

Double actualité ce vendredi à l'OM : côté terrain tout d'abord avec la signature de l'international espoir Giannelli Imbula ; côté salle presse ensuite avec le coup de gueule des journalistes après l'adoption par le club d'un règlement portant atteinte, selon eux, à la liberté d'information.

Par Matthias Julliand

Suite à la publication par l'OM d'un règlement relatif aux conditions d'accès pour la presse au centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus, plusieurs médias dénoncent une entrave au droit à l'information et demandent le retrait de ce texte. 

Dans ce document d'une dizaine de pages signé par la Direction de la Communication et des Médias du club phocéen, on trouve un certain nombre de dispositions dont l'application stricte aurait pour effet de compliquer sérieusement notre travail de journaliste. En voici quelques extraits :

Le club se réserve le droit de déterminer le nombre total et maximal d’accréditations permettant d’accéder au Site et de couvrir les POINTS PRESSE OM, les ENTRAINEMENTS OM ou pour tourner tout reportage ou toute interview sur le Site".

 

Le Service de Presse OM se réserve le droit de refuser l’accès au Site aux médias accrédités notamment en cas de dépassement de la capacité d’accueil du Site".

"Tout PROGRAMME contenant des extraits d’un POINT PRESSE OM ne pourra être utilisé que pendant une période de 7 (sept) jours francs à compter de la date du POINT PRESSE OM concerné".













 

Vendredi matin, à l'issue de l'entraînement et du traditionnel "point presse", une grande majorité des journalistes présents a donc fait part de son désaccord avec les dispositions contenues dans le règlement intérieur mentionné ci-dessous et demandé son retrait pur et simple. Le club, par la voie de ses attachés de presse, n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

DMCloud:89011
Fronde des journalistes à l'OM

 

Sur le même sujet

Les + Lus