En visite à Marseille, la Ministre de la Culture pense déjà à “l'après” MP 2013.

Aurélie Filippetti qui a tenu à souligner le succès "artistique et populaire" de Marseille, capitale européenne de la culture, a invité mécènes et entreprises à continuer leurs efforts afin de pérenniser ce "bel élan culturel".

Par Matthias Julliand

Après un passage par la corniche de Marseille et un arrêt devant l'oeuvre de l'artiste français JR, la Ministre de la Culture et de la Communication s'est rendue au musée des Beaux Arts de Marseille pour une visite de l'exposition "Le Grand Atelier du Midi". Aurélie Filippetti a profité de sa venue dans la Cité phocéenne pour poser les bases de l'après Marseille Provence 2013, en commandant un rapport sur le sujet à son actuel directeur, Jean-François Chougnet.

DMCloud:88919
Aurélie Filippetti en visite à Marseille
Interrogée par ailleurs sur le déficit de MP 2013, de l'ordre de 3 millions sur les 91 millions d'euros de budget initial, la ministre a répondu qu'en aucun cas l'Etat ne comblera seul le déficit et en a appelé à la responsabilité de tous les partenaires. Refusant de parler de "mauvaise gestion" ou d'un "échec" de l'opération, la représentante du gouvernement a plutôt mis en avant la politique tarifaire et son caractère "social" pour expliquer le manque à gagner.

" C'est une bonne chose d'avoir un succès vis-à-vis de populations plus défavorisées socialement mais ayant un fort besoin d'accès à la culture. Il y a un déficit, certes, mais c'est finalement pour un bien social et culturel".


Au 30 juin, Marseille Provence 2013, qui se déroule simultanément dans plusieurs villes de la région, avait déjà comptabilisé, selon les organisateurs, plus de 3,5 millions de visiteurs.

Sur le même sujet

Les + Lus