Euro 2013 : La France bat la Géorgie 86-71

La France a remporté sa sixième victoire en sept matches de préparation à l'Euro 2013, en dominant la Géorgie (86-71) samedi 17 août à Antibes.

Le Français Boris Diaw (G) écarte le Géorgien Viktor Sanikidze lors du match amical France - Géorgie, le 17 août à Antibes
Le Français Boris Diaw (G) écarte le Géorgien Viktor Sanikidze lors du match amical France - Géorgie, le 17 août à Antibes © JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Comme annoncé, Batum (entorse de la cheville gauche) et Ajinca (béquille) ont été laissés au repos pour cette rencontre face aux Géorgiens, vainqueurs la veille de la Serbie (75-71).
Deux absences dont Petro et De Colo profitaient pour intégrer le 5 de départ. Face aux Bleus, Hickman, le meneur du Maccabi Tel-Aviv, récemment aturalisé géorgien, effectuait son entrée officielle dans le groupe de Kokoskov. 

Après un départ en demi-teinte, parsemé de maladresses dans la transmission de balles (1-6), Gelabale et De Colo trouvaient la bonne distance à 3 mètres pendant que Diaw faisait le "show" sous le cercle. Une domination qui prenait effet sur le tableau d'affichage au terme des 20 premières minutes (48-31).

Pourtant, comme deux jours plus tôt devant les Serbes, les hommes de Collet peinaient dans la deuxième partie de match, permettant aux Géorgiens d'éviter une défaite trop lourde. Heureusement Heurtel trouvait la mire à 3 points pendant que De Colo s'offrait le mot de la fin. Un double succès des Bleus dans l'arène antiboise qui ne rassurait pas vraiment le camp tricolore, tant les fautes étaient légion.

Boris Diaw et les siens iront le 23 août à Madrid se frotter à l'Espagne, les doubles champions d'Europe. Un gros morceau pour les équipiers de Parker, auteur de deux points samedi, qui vont devoir monter en puissance d'ici le 4 septembre, date de leur entrée en lice dans l'Euro face aux Allemands.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
basket-ball sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter