Les Chorégies d'Orange en difficulté

Les temps sont durs pour les Chorégies d'Orange. La programmation périlleuse l'été dernier et l'annulation de Roberto Alagna pour le concert du 19 juillet ont entraîné un déficit  non négligeable. Pour 2014, les Chorégies s'orientent vers une co-production avec la Finlande.

Pour faire face au déficit, le directeur des Chorégies, Raymond Duffaut a annoncé un partenariat pour co-produire deux opéras avec le Festival d'opéra de Savonlinna en Finlande,
Le Festival de Savonlinna, qui se tient dans le cadre exceptionnel d'un fort médiéval situé sur une île, le Château d'Olav, est un des plus anciens festivals d'opéra du monde, et l'un des plus anciens car fondé en 1912.
Le festival finlandais va co-produire avec Orange "Otello" de Verdi, qui sera donné l'été prochain aux Chorégies et en 2016 à Savonlinna, et "Boris Godounov" de Moussorgski, qui sera d'abord monté à Savonlinna (2015) avant d'être proposé à Orange en 2016.
Les opéras du monde entier cherchent de plus en plus à co-produire, afin de répartir les coûts des productions et d'assurer une diffusion plus large des oeuvres.

Une année difficile

Les Chorégies d'Orange sont sur le fil du rasoir, du fait d'une saison 2013 réussie sur un plan artistique, mais périlleuse au niveau des recettes.
Le ténor franco-italien Roberto Alagna a annulé le concert qu'il devait donner le 19 juillet avec Anna Caterina Antonacci, pour raison de santé, alors que près de 6.000 places avaient été vendues. "Nous sommes encore en discussion avec les assurances", a indiqué à l'AFP Raymond Duffaut.
Le budget des Chorégies (5 millions d'euros) repose pour 80% sur les recettes de la billetterie et la capacité énorme du théâtre antique (près de 8.000 places) contraint le festival à programmer des oeuvres populaires.
En programmant l'été dernier un Wagner, éloigné des goûts de son public habituel, et un opéra relativement peu connu de Verdi, "Un bal masqué", pour fêter les bicentenaires
des deux grands compositeurs, le festival avait pris un risque.

Devant le peu d'intérêt du public, "Le Vaisseau fantôme" de Wagner n'a été donné qu'une seule fois au lieu de deux. L'opéra, donné le 2 juillet, a été bien accueilli mais n'a pas fait le plein: 5.400 places vendues, sur 8.000.
Anticipant une année 2013 "difficile", Raymond Duffaut a programmé pour 2014 de grands succès populaires, avec deux Verdi, "Nabucco" (avec Karine Deshayes) et "Otello" (avec Roberto Alagna) et "Carmina Burana" avec Sonya Yoncheva et le contre-ténor Max-Emanuel Cencic, pour la première fois aux Chorégies.
Pour 2015 sont prévus "Carmen" de Bizet avec Jonas Kaufmann et "Samson et Dalila" de Camille Saint-Saëns.
Les Chorégies espèrent résorber le déficit sur deux saisons. Dans le passé, le festival avait utilisé les fonds propres de l'association pour éponger les déficits essuyés en 1988 et 2001.
Le partenariat avec Savonlinna a vocation à s'élargir à "d'autres grands lieux historiques", a indiqué M. Duffaut.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter