• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

“notre collègue a frôlé la mort” a déclaré un responsable des Taxis Radio Marseille

Le taxi pris pour cible
Le taxi pris pour cible

 Alors qu'il était assis à l'arrière d'un taxi, un homme a été pris pour cible par les occupants d'un autre véhicule. L'homme a été atteint par les tirs d'une arme automatique de type Kalachnikov, il est décédé sur place . Le chauffeur de taxi est indemne mais a été très choqué.

Par Marc Civallero

Ce lundi matin alors qu'il venait de monter dans un taxi, un homme a été pris pour cible par les occupants d'un autre véhicule. L'homme a été atteint par une rafale de Kalachnikov il est décédé sur place. Les faits se sont déroulés dans une avenue du 13 eme arrondissement de Marseille, proche de la cité du parc Corot. Le chauffeur de taxi est indemne mais il a été très choqué.
Jean Fayolle du réseau Taxi Radio Marseille a déclaré

Notre collègue venait de charger  son client quand les coups de feu ont éclaté , il a frôlé la mort


Les chauffeurs de taxis pourrait manifester au cours de la semaine

Sur les lieux du crime, Jean-Jacques Fagni, procureur de la république adjoint a précisé que la victime avait été atteinte par des tirs apparemment d'une arme automatique de type kalachnikov, il a également ajouté que l'homme était âgé de 24 ans et connu de la justice pour des vols aggravés.

 

Tôt dimanche matin, un autre homme, âgé d'une trentaine d'années a été tué dans un guet-apens dans le 15e arrondissement de la ville, de plusieurs balles, dans la cité sensible de la Viste, à Marseille. Il a été atteint alors qu'il se trouvait au volant de son véhicule, une BMW, retrouvée garée à proximité avec des impacts de balles de 9 mm dans la portière.
Ces deux nouvelles victimes, portent à 18 le nombre des morts dans des règlements de comptes à Marseille et dans sa région, selon un décompte de l'AFP. De son côté, la préfecture de police précise que 15 personnes sont décédées dans des règlements de comptes, selon les critères de la police, soulignant qu'en 2012, à la même période, "22 personnes avaient été tuées dans des circonstances analogues".



Les réactions politiques

Après ces deux meurtres et l'agression d'une policière de la BAC, rouée de coups dans la nuit, cité de la Viste, à nouveau, où une patrouille s'était rendue à l'appel de riverains se plaignant de rodéos. Caroline Pozmentier, l'adjointe UMP au Maire de Marseille déléguée à la sécurité a déclaré

"Jusqu'où faudra-t-il aller pour que ce gouvernement cesse les effets d'annonces et le saupoudrage et accorde des moyens autres que dérisoires aux forces de l'Ordre?"


Le maire PS du 7e secteur (13e et 14e arr.) de Marseille Garo Hovsepian  a déclaré de son côté

Nous gardons confiance dans la police qui fait un travail difficile dans un contexte très dur"...  "il faut de plus en plus remonter les filières afin de déstabiliser cette industrie de la drogue".


Reportage d'Anne-Sophie Maxime et François Bombard
Interviews : témoignage de deux riverains, Jean-Paul Bonnetain Prefet de Police et Jean-Jacques Fagni Procureur de la République adjoint

 

DMCloud:125365
Reportage Anne-Sophie Maxime et François Bombard

 




Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus