Paris-Nice en 15h : 350 passagers naufragés

L'incendie s'est déclaré 3km après l'entrée du tunnel / © Pierre Sabdes
L'incendie s'est déclaré 3km après l'entrée du tunnel / © Pierre Sabdes

Le TGV Paris-Nice n'est pas arrivé à destination à cause d'un problème technique : les voyageurs ont passé la nuit dans le train à Marseille...

Par Mariella Coste

Un problème technique


Le dernier TGV parti hier soir à 18h30 de Paris devait arriver à Nice à minuit et demie...
Il est arrivé... à 2h du matin... à Marseille !
Les 350 passagers ont dû dormir à bord du train en attendant un départ prévu à 6h ce matin pour Nice...

Un événement extrêmement rare" 

A l'origine du retard : un problème technique du système de sécurité. La transmission des informations entre la voie et la cabine du conducteur, qui permet d'avoir des alertes comme la distance entre les trains, ne fonctionnait pas bien. "C'est un événement extrêmement rare", déclare Philippe Moritz, un porte parole de la SNCF Paca. "Nous avons donc décidé peu après le départ, de faire passer le train de la ligne à grande vitesse sur une ligne classique pour garantir la sécurité des passagers à une heure de grande affluence sur les lignes TGV le vendredi soir."

Un effet boule de neige​


Faire passer un TGV sur une ligne classique équivaut à... doubler le temps de voyage.Le train a roulé à 160km/h au lieu des 300 km/h.
"Les contrôleurs ont très vite su qu'ils arriveraient tard et n'arriveraient pas à Nice, ils ont dû avertir les passagers dans le train".
Le système défaillant détecté, la SNCF a décidé de sortir le train en Bourgogne à Dijon et lui a fait prendre la ligne classique jusqu à Marseille Le temps de parcours a donc doublé : le train est arrivé en gare Saint Charles à 2h du matin.

Travaux de nuit + neige = nuit à bord

S'ajoute à la malchance de ces passagers : les travaux de la construction de la 3e voie entre Marseille et Aubagne... Et la neige dans le Var. Le train n'a pas pu continuer le voyage vers Nice.
"La Sncf a fait le choix pour des raisons de sécurité de retenir ses clients à Marseille en sachant qu'il allaient continuer leur voyage 4h plus tard, ce matin 6h. Nous n'avons pas pu mettre à disposition des cars de substitution car il y avait 5 ou 6 destinations. Il était impossible pour nous de trouver une dizaine de bus dans la nuit. Nous avons pris la décision de garder les passagers dans le train vers 23h.

C'est un choix compliqué à vivre pour les voyageurs mais pour des raisons de sécurité c'est un moindre mal...





...Ils étaient 350 dans une trame de 500 donc pas trop à l'étroit pour dormir. Ils ont reçu des plateaux repas et des couvertures, certes ce n'était pas une situation pas très confortable pour nos clients" avoue le porte parole. "Nous avons estimé que ce n'était pas la peine de prendre un hôtel car le train partait 4h après, c'était plus simple de garder les passagers à bord, d'autant qu'il n'y avait pas de situations personnelles difficiles (bébés, personnes agées)"  

Le TGV est arrivé ce matin à 9h10...
Paris-Nice en 15h, c'est presque mieux que le trajet en 2CH...


Enfin, Philippe Moritz confirme le remboursement intégral du billet à chacun des passagers...

Certains pensent à porter plainte contre la SNCF...





Sur le même sujet

Les + Lus