• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Création d'une zone de sécurité prioritaire à Toulon

Le ministère de l'Intérieur a annoncé mercredi la création de 16 nouvelles zones de sécurité prioritaires (ZSP) qui s'ajoutent aux 64 actuelles. Parmi elles, La Beaucaire et Sainte Musse à Toulon. 

Par

L'annonce a été faite dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 décembre : le ministère de l'Intérieur a décidé de placer 16 nouveaux territoires en Zones de sécurité prioritaires (ZSP). L'engagement de campagne du président de la République est ainsi "tenu", assure le ministère de l'Intérieur, qui se félicite des "bons résultats" obtenus par les 64 ZSP mises en place depuis 2012.

Les ZSP actuelles sont principalement situées dans le nord et le sud de la France, dans des lieux où la "délinquance est ancrée". Chaque ZSP, où se concentrent davantage de moyens, a son objectif, a rappelé la place Beauvau : la lutte contre les stupéfiants pour la plupart, mais aussi contre les incivilités, les cambriolages ou les "rodéos" de voitures.

Les 16 nouveaux territoires classés en ZSP :


- Caen (Calvados), quartier Grâce de Dieu, et Hérouville-Saint-Clair (Calvados)
- Rennes (Ille-et-Vilaine), secteur Blosnes.
- Villefontaine - L'Isle d'Abeau (Isère).
- Orléans (Loiret), quartier de l'Argonne.
- Reims (Marne), quartiers Croix-Rouge et Wilson.
- Forbach - Behren (Moselle).
- Maubeuge (Nord).
- Lens (Pas-de-Calais), quartier de la Résidence.
- Lyon, 8e arrondissement.
- Cluses - Scionzier - Bonneville (Haute-Savoie).
- Paris, 20e arrondissement.
- Le Havre (Seine-Maritime) quartiers Mont-Gaillard et Mare rouge.
- Torcy (Seine-et-Marne).
- Trappes (Yvelines).
- Toulon (Var), quartiers de La Beaucaire et Sainte-Musse.
- Gonesse (Val d'Oise).

Les  zones de sécurité prioritaires (ZSP) ont été créées en juillet 2012 avec pour objectif d'apporter des réponses concrètes aux territoires souffrant d'une insécurité quotidienne et d'une délinquance enracinée.
Reposant sur la prise en compte des circonstances et des particularismes locaux, ce dispositif est instauré en fonction des besoins de sécurité exprimés par la population.
D'ici à septembre 2013, ce sont 64 territoires, soit 1.600.000 habitants, qui seront concernés par ce dispositif de sécurité prioritaire.

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus