Monaco s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30% d'ici à 2020

© VALERY HACHE / AFP
© VALERY HACHE / AFP

La Principauté s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30% sur la période 2013-2020 par rapport à 1990. Monaco est ainsi le 1er Etat à prendre un engagement de réduction pour cette nouvelle période, concrétisant sa volonté de lutter contre les changements climatiques.

Par Yves Lebaratoux

A l’occasion de la 18ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques qui s'est tenue à Doha en 2012, la mise en oeuvre d’une seconde période du Protocole de Kyoto, pour une durée de huit ans, a été adoptée. Monaco avait alors annoncé son souhait de continuer à réduire de manière drastique ses émissions.
Le Protocole de Kyoto, qui fixe des objectifs individuels chiffrés et juridiquement contraignants de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour les pays développés, a été signé le 29 avril 1998 et ratifié le 27 février 2006. A cet égard, Monaco avait souscrit à un engagement de réduction de 8% sur la période 2008 - 2012 par rapport à 1990.
Pour atteindre cet objectif, la Principauté a établi une stratégie qui repose sur deux piliers : la réduction des émissions par la mise en oeuvre de mesures domestiques et la compensation par l'achat de crédits carbone afin de compléter les efforts entrepris sur le plan domestique. A ce jour, Monaco a d’ores et déjà réduit ses émissions d’environ 17%, dépassant largement l’objectif des 8% qu’il s’était fixé.

Pour rappel, la Principauté a signé la CCNUCC à l'occasion du Sommet de la Terre, le 11 juin 1992, et l'a ratifiée le 20 novembre 1992. Cette Convention a défini un objectif ultime : stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique.

Sur le même sujet

Les + Lus