Cet article date de plus de 7 ans

Coupe de France : Ce soir (20h55) le derby OGC Nice - AS Monaco

Le derby de la Côte d'Azur entre Nice et Monaco, dauphin du Paris SG en Ligue 1, constitue la principale affiche des 8èmes de finale de la Coupe de France, ce soir à l'Allianz Riviera. Un match que vous pourrez suivre et commenter en direct ce soir dès 20h55 sur notre site.
Deux mois après la démonstration de force monégasque à l'Allianz Riviera en championnat (3-0), Nice et Monaco se retrouvent ce soir avec des certitudes et des forces différentes, mais avec l'envie commune de décrocher un billet pour les quarts de finale de la Coupe de France. Les Monégasques, solides deuxièmes en championnat, ont empêché dimanche le PSG de se faire la belle définitivement (1-1). En Coupe, ils visent un sixième trophée et font désormais figure de potentiels favoris, le PSG ayant été éliminé au tour précédent.

"Nice voudra sa revanche mais nous voulons passer le tour. Cette compétition est l'un de nos objectifs", a ainsi expliqué le latéral brésilien Fabinho, très en vue dimanche devant Paris.


De son côté, le GYM, très affecté cette saison par les blessures, poursuit en championnat une course en chasse patates éprouvante, à neuf longueurs de la zone rouge mais aussi à 11 de l'Europe. "Evidemment, en cas d'élimination, les derniers mois de compétition risqueraient d'être très longs. Et nous avons deux matches à nous faire pardonner, Monaco à l'aller et Valenciennes", résume le défenseur central niçois Bodmer.
Auteur d'une boulette sur le troisième but monégasque le 3 décembre, l'ancien Parisien et Lyonnais, très proche du Monégasque Abidal, garde comme ses partenaires un goût amer de l'épisode 1 du derby.
durée de la vidéo: 01 min 39
Prépa Nice-Monaco

Nice est totalement imprévisible 

"Ils nous avaient marché dessus avec beaucoup d'impact physique et un pressing haut de leurs attaquants", a-t-il dit, ajoutant avoir été impressionné par le choc au sommet dominical du championnat.
"Avant notre 16e de finale au Vélodrome, personne ne nous donnait gagnant (victoire ébouriffante 5-4, NDLR). Je ne dis pas que nous referons la même chose mais nous devons jouer avec nos arguments face à un adversaire qui n'est pas deuxième de L1 par hasard", a-t-il cependant estimé.
Mais les Aiglons sont-ils en mesure de montrer les muscles alors qu'ils ont perdu samedi à Valenciennes (2-1), au terme d'un non-match, l'opportunité de raccrocher le bon wagon ?Et alors que leur capitaine et milieu de terrain Digard (mollet), au rôle si prépondérant, et leur défenseur serbe Pejcinovic (adducteurs) sont toujours diminués.

"Evidemment, nous ne nous présenterons pas avec tous nos atouts, mais nous jouerons notre va-tout", a concédé l'entraîneur niçois Claude Puel.

Privé de ses deux cadres ainsi que des milieux Eysseric et Traoré, blessés, celui que son collègue Claudio Ranieri présente comme un "très bon tacticien", ne promet pas la lune mais "d'essayer de se donner les moyens de faire un bon match".
Sans doute parce que Nice est totalement imprévisible et capable de se transcender en Coupe (avec deux qualifications à l'extérieur à Nantes et Marseille), le technicien transalpin de l'ASM a engagé les siens à oublier leur promenade du match aller.

"Si nous pensons que ce sera identique, nous avons déjà perdu. Notre objectif est une place en Ligue des champions, mais je joue toujours pour gagner. Je veux donc la qualification", a fixé Ranieri.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe de france as monaco ogc nice football