Peut-on expulser un lycéen modèle ?

Sefo est un élève exemplaire. Mais ce jeune homme studieux est sans papiers, ainsi que les membres de sa famille. A la veille d'une expulsion, il tente un ultime recours devant le tribunal administratif de Marseille. 

La vérité de la justice n'est pas toujours égale à la vérité humaine. Sefo est arrivé à Marseille avec sa famille en 2011, en revendiquant le statut de réfugié politique. Mais le droit d'asile leur est refusé. Ces macédoniens d'origine sont donc à la veille d'une expulsion dans un pays où leur vie serait menacée. Ainsi, l'oncle de Sefo aurait été victime d'un assassinat politique en 1998.
Alors qu'il ne connaissait que quelques mots de français en arrivant, Sefo, étudiant en terminale ES, fait aujourd'hui partie des meilleurs élève du Lycée Victor Hugo (3°) Il fait par ailleurs du théâtre, et maîtrise six langues, dont l'allemand et l'anglais, "appris seul dans sa chambre" Un parcours exemplaire, donc. Mais depuis l'avis d'expulsion, Sefo vit dans la peur de quitter un pays qui lui a offert l'espoir de devenir avocat à la fin de ses études. Ce matin, il plaidait sa cause devant le  tribunal administratif qui rendra sa décision dans deux semaines.
Le reportage de François Bombard et Jo Lovett
durée de la vidéo: 01 min 45
Un lycéen au tribunal administratif



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter