Bilan et nouveau cycle à l'OM

Avec l'ouverture du score des Lyonnais dès la 6e minute par Koné, hier soir pour la 38e journée de L1,  les Marseillais, malgré la victoire, n'ont jamais été virtuellement européens et peuvent regretter les nombreux points abandonnés à domicile (6 défaites).

Marcelo Bielsa
Marcelo Bielsa © Photo AFP
Il n'y a donc pas eu de miracle au Vélodrome. Le score de  l'Olympique Lyonnais a effacé l'ambition européenne de l'OM. Malgré leur victoire, les Marseillais peuvent regretter leurs 6 défaites.
Pourtant, au lendemain d'un exercice terminé contre toute attente à la 2e place, derrière le PSG, l'OM attaquait cette saison avec l'ambition affichée de terminer sur le podium.
Grâce à des finances assainies, le club consentait un important effort (plus de 35 millions d'euros) pour renforcer son groupe avec les venues notamment de l'international Dimitri Payet (Lille), du jeune et prometteur Florian Thauvin (Lille) ou encore des milieux de terrain Mario Lemina (Lorient) et Giannelli Imbula (Guingamp).

"Un nouveau cycle"

Mais après une campagne de Ligue des champions désastreuse (zéro point), le début de championnat des Olympiens n'incitait pas vraiment à l'optimisme.
Si bien qu'au lendemain d'un nouveau revers à domicile, contre Nantes, la 4e en 8 matches, Elie Baup était remercié, remplacé par un enfant de la maison, José Anigo;
Sans se présenter comme le sauveur, Anigo promettait cependant un "nouvel état d'esprit", peu visible sur la pelouse. Si bien, que le public du Vélodrome, à la mémoire courte, allait finir par demander la démission de celui qui, parmi d'autres faits d'armes, avait conduit l'OM à la finale de la Coupe de l'UEFA en 2004 (perdue contre Valence).
Profondément meurtri et au terme d'une année très difficile où il a perdu son fils Adrien, assassiné, Anigo annonce qu'il abandonne à la fois ses fonctions d'entraîneur et de directeur sportif, tout en restant au club, chargé du recrutement en Afrique notamment.
Dans le même temps, le président Vincent Labrune a convaincu l'Argentin Marcelo Bielsa de prendre en mains l'équipe, offrant à cet homme connu pour sa rigueur un contrat de deux ans pour mener à bien un projet qui s'appuie en grande partie sur les jeunes joueurs de l'OM, loin de répondre cette saison aux attentes.
Cinquième au classement au départ de Baup, l'OM termine finalement 6e et après neuf saisons de présence ininterrompue, sera cette fois absente de la scène européenne.
Pour certains, comme l'expliquait cette semaine Mandanda, ne pas disputer de coupe d'Europe, "ce n'est pas peut-être pas plus mal. On repart sur un nouveau cycle, avec un nouvel entraîneur qui a un autre style de jeu".
Mais si le nom du nouvel entraîneur est connu, le périmètre de son groupe de joueurs est encore flou, avec les nombreux cadres, comme André Ayew, Mathieu Valbuena, Dimitri Payet ou Steve Mandanda, qui pourraient être tentés de voir si la pelouse est plus verte ailleurs. Réponse le 16 juin, date de la reprise.
durée de la vidéo: 01 min 46
Interview de Mathieu Valbuena

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om ligue 1
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter