Loup: trois tirs de prélèvement autorisés dans le Var

Le Préfet du Var, a pris, pour deux mois, un arrêté ordonnant la réalisation de trois tirs de prélèvement en vue de la protection contre la prédation du loup des troupeaux domestiques pâturant sur le camp militaire de Canjuers.

© France3 Côte d'Azur
Ce nouvel arrêté a été pris au vu de l’exposition des troupeaux à la prédation et de la persistance de dommages importants malgré la mise en application des mesures de protection par les éleveurs. 

Attaque de loups en nette progression

Le nombre d’attaques de loups et le nombre de victimes de ces derniers sur le secteur de Canjuers (constituant le plus grand site d’élevage ovin du département) qui concentre l’essentiel de la prédation sont en effet en nette progression depuis l’an passé.

Ainsi, depuis le début de l’année et au 31 août 2014, il a été comptabilisé 252 attaques de loups entrainant la mort ou la blessure de 683 animaux contre 164 attaques pour 464 victimes sur la même période en 2013.

15 communes concernées

Les 3 tirs de prélèvement de loup sont ordonnés sur les communes d’Aiguines, Ampus, Bargème, Bargemon, Bauduen, Chateaudouble, Chateauvieux, Comps-sur-Artuby, La Martre, La Roque Esclapon, Mons, Montferrat, Seillans, Trigance et Vérignon.

La préfecture du Var explique que "ces 3 tirs de prélèvements de loup n’interdisent pas les tirs de prélèvement de défense au titre du droit commun sur d’autres sites du Var notamment dans le Haut Var et dans le massif de la Sainte Baume."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter