• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Trois présumés jihadistes atterrissent à Marseille par erreur

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian / © Jean-Christophe Magnenet / AFP
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian / © Jean-Christophe Magnenet / AFP

Le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, parle d'une "initiative malencontreuse " d'Ankara après l'arrivée à Marseille, sans être inquiétés, de trois présumés jihadistes français qui étaient attendus de pied ferme à Paris.

Par Louis Aubert

Interrogé par France Info, le ministre de la défense a cependant reconnu qu'il y avait eu une défaillance du système de lecture des passeports à Marseille. Parlant de " cafouillage ", de " couac ",  M. Le Drian a jugé que " l'initiative des autorités turques de changer d'avion a été " malencontreuse "


Une mauvaise collaboration avec les services turcs

"Il y a manifestement un gros cafouillage mais il est en grande partie dû aux difficultés, à l'absence de très bonne collaboration avec les services turcs. Ce cafouillage montre qu'il faut renforcer les relations, les méthodes et les actions avec les autorités turques", a affirmé le ministre.
Trois présumés jihadistes français de retour de Syrie via la Turquie sont rentrés mardi en France sans être inquiétés, alors que le ministère de l'Intérieur avait annoncé leur arrestation à l'aéroport parisien d'Orly.


Une panne à Marseille

Parmi les trois hommes, se trouvait le mari de Souad Merah, la soeur de Mohamed Merah, assassin de sept personnes au nom du jihad. 
Relancé sur une défaillance technique du système Cheops (Circulation hiérarchisée des enregistrements opérationnels de la police sécurisés), il a acquiescé : "Il y a eu une panne à Marseille, je le sais"

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus