• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

VIDEO. Accident de Jules Bianchi: “50 cm plus loin et ça passait”

L'état de santé de Jules Bianchi, accidenté dimanche au GP du Japon de F1, est "critique, mais stable", a indiqué un porte-parole de la FIA, Matteo Bonciani, lundi soir devant l'hôpital de Yokkaichi. Alors que les images du crash ont été diffusées par l'écurie Marussia puis retirées.

Par Olivier Le Creurer

L'état de santé de Jules Bianchi, accidenté dimanche au GP du Japon de F1, est "critique, mais stable", a indiqué un porte-parole de la FIA, Matteo Bonciani, lundi soir devant l'hopital de Yokkaichi à la demande des parents du pilote français, arrivés un peu plus tôt.

"Comprenez-bien, c'est très très grave (ndlr: sans évolution)", a ajouté Matteo Bonciani, très ému


car très proche de Bianchi, après avoir parlé brièvement, en anglais, en français et en italien, aux quelques journalistes qui attendaient depuis plusieurs heures. Bonciani n'est pas un médecin et a fait cette déclaration:

à la demande des parents de Jules Bianchi, "qui ne se sentaient pas (capables) de parler à la presse", a-t-il précisé.

Arrivés en début de soirée de Nice, via Dubai, Philippe et Christine Bianchi rencontreront mardi matin l'équipe de médecins qui s'occupe de leur fils de 25 ans, pilote de l'écurie Marussia en F1 depuis 2013.


Les images imateurs du crash du Jules Bianchi ont été mises en ligne notamment par l'écurie Marussia via Youtube puis enlever à la demande de Formula One Managment (détenteurs des droits TV des Grands prix de Formule 1), qui l'a bloqué pour des raisons de droits d'auteur. 

Ce que l'on voit sur la vidéo:


On y voit un véhicule soulevant la voiture d'Adrian Sutil qui est sorti de la route quelques secondes auparavant. Le véhicule fait marche arrière. On voit très distinctement un homme secoué un drapeau vert au dessus dans une guérite. Arrive alors très vite Jules Bianchi qui vient lui aussi de sortir de la route. Il en faut de quelques centimètres. Le côté gauche de la F1 du Varois s'écrase sous la grue et la voiture et termine très violemment dans les pneus.
Deux secondes plus tôt, Jules Bianchi n'aurait pas touché le véhicule de secours. Sous l'effet du choc, la voiture d'Adrian Sutil vacille dans les airs. Un commissaire est projeté au sol. Les secours arrivent ensuite en nombre autour de la voiture de Jules Bianchi.


Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus